Publicité

---

Guide des Médicaments
ZONDAR 50 mg, gélule

ZONDAR 50 mg, gélule

Composition:



Diacerhéine ... 50,00 mg


Pour une gélule.


Pour la liste complète des excipients, voir rubrique 6.1.


Forme pharmaceutique:



Gélule.


Indications therapeutiques:



Traitement symptomatique à effet différé de l'arthrose de la hanche et du genou.


Posologie:



RESERVE A

L'ADU

LTE (plus de 15 ans).
Voie orale.

Les gélules sont à avaler telles quelles, sans les ouvrir, avec un verre d'eau, de préférence au milieu des repas.

La posologie recommandée est de 2 gélules par jour, réparties en 1 prise le matin et 1 prise le soir.
Chez la personne âgée, chez l'insuffisant hépatique ou rénal modéré, il n'y a pas lieu de modifier la posologie.
Chez le patient insuffisant rénal sévère (clairance de la créatinine inférieure à 30 ml/min), les posologies quotidiennes sont à réduire de moitié.


Contre indications:



Ce médicament est contre-indiqué en cas de:
· colopathie organique inflammatoire (recto-colite ulcéreuse, maladie de Crohn...),
· syndrome occlusif ou sub-occlusif,
· syndromes douloureux abdominaux de cause indéterminée,
· hypersensibilité à la rhéine et aux substances d'activité proche,
· hypersensibilité à l'un des excipients,
· insuffisance hépatique sévère.


Mises en garde:



ZONDAR 50 mg, gélule ne doit pas être administré aux enfants de moins de 15 ans.
Ce médicament est déconseillé pendant la grossesse et l'allaitement.
Compte-tenu de la fréquence des diarrhées, prendre garde au risque de déshydratation en particulier chez les patients âgés, et/ou sous IEC ou diurétiques, en raison du risque d'une majoration de déplétion hydrosodée.
Le traitement par ZONDAR 50 mg, gélule doit être arrêté en cas de survenue de symptômes évocateurs d'une atteinte hépatique (voir rubrique 4.8).
En raison de la présence de lactose, ce médicament est contre-indiqué en cas de galactosémie congénitale, de syndrome de malabsorption du glucose et du galactose ou de déficit en lactase.


Grossesse:



Grossesse
Chez l'animal, une étude expérimentale a montré un retard d'ossification chez le fœtus, dû à un effet maternotoxique à fortes doses.
En clinique, il n'existe pas actuellement de données suffisamment pertinentes pour évaluer un éventuel effet malformatif ou fœtotoxique de la diacerhéine lorsqu'elle est administrée pendant la grossesse.
En conséquence, l'utilisation de ce médicament est déconseillée pendant la grossesse.
Allaitement
Il est déconseillé d'administrer ce produit à la femme en période d'allaitement, le passage des dérivés anthraquinoniques dans le lait maternel dans des proportions minimes ayant été mis en évidence dans la littérature.


Effets indesirables:



Effets gastro-intestinaux:
· Les effets indésirables les plus fréquemment signalés ont été une diarrhée, des selles molles, des douleurs abdominales.
· Une pigmentation de la muqueuse recto-colique (mélanose colique) a été rarement observée.
· Une coloration foncée des urines en rapport avec la structure de la molécule et sans valeur pathologique peut être observée.
Effets cutanés:
· Des cas de prurit, éruptions et eczéma ont été décrits.
Affections hépatobiliaires:
· Des cas d'atteintes hépatiques, en particulier cytolytiques (voir rubrique 4.4) ont été rapportés depuis la mise sur le marché.


Effets sur la conduite:



Sans objet.

Médicament précédent
Médicament suivant

> Mise à jour le 20 Mars 2012

Source : I-professionnel / ANSM

Publicité
Publicité
Les + lues: Actualités scientifiques

Plus encore:

---

Suivez nous...

google plus Facebook twitter Newsletter

---


---

Plan du site

Emploi