Publicité

---

Examen médical
17-07-2013
Laryngoscopie - Examen médical

Laryngoscopie

La laryngoscopie est l'acte d'insérer un laryngoscope dans la bouche d'un patient. Elle vise le plus souvent l'intubation endotrachéale

Définition[modifier | modifier le code]

Laryngoscopie, s. f. (gr. larunx, larynx ; skopein, examiner) [angl. laryngoscopy]. Examen de la cavité du larynx, dont on observe l’image réfléchie sur le miroir du laryngoscope (laryngoscopie indirecte) ou que l’on regarde directement à l’aide d’un tube spatule introduit sur le dos de la langue, la tête étant en extension (laryngoscopie directe)

Technique[modifier | modifier le code]

(Pour les droitiers)

  • Le laryngoscope se manipule toujours de la main gauche (à cause de la forme du laryngoscope).
  • Le laryngoscope est inséré à la droite de la bouche afin de dégager le plus possible celle-ci en ramenant la langue à gauche.

Laryngoscopie indirecte[modifier | modifier le code]

Principe[modifier | modifier le code]

Observation de l’intérieur de la gorge au moyen d’un petit miroir monté sur un manche.

Indication[modifier | modifier le code]

Détection et retrait d’un corps étranger (arête de poisson coincée dans la gorge, par exemple). Appréciation de l’état du larynx.

Laryngoscopie directe[modifier | modifier le code]

Principe[modifier | modifier le code]

Examen endoscopique, souvent réalisé sous microscope et nécessitant une anesthésie générale, qui permet d’observer le larynx ; un tube, équipé d’un système d’éclairage, est introduit par la bouche de façon que son extrémité atteigne la partie supérieure du larynx.

Indications[modifier | modifier le code]

Observation de l’intérieur du larynx en cas de troubles de la voix, de douleurs du pharynx, de difficultés respiratoires. Lors de cet examen, il est possible de prélever des tissus à des fins d’analyse (biopsie) ou de pratiquer certaines interventions chirurgicales (avec des instruments chirurgicaux classiques ou laser).

Bénéfices[modifier | modifier le code]

La laryngoscopie est un examen diagnostique qui permet de détecter d’éventuelles tumeurs ou blessures dans la zone du larynx. En ce sens il apporte au médecin des informations complémentaires pour son diagnostic. Si une pathologie est découverte, elle sera traitée plus tôt, ce qui permet généralement au patient de guérir plus vite.

D’un point de vue confort du patient, son hospitalisation n'est pas nécessaire après une laryngoscopie directe. En effet, une fois opéré il peut quitter l'hôpital le jour même. Ce n’est donc pas une intervention trop lourde.

Risques[modifier | modifier le code]

À la suite d'une laryngoscopie, la voix peut être altérée. Une discussion avec le médecin à ce sujet sera proposée au patient. Cette opération peut également provoquer des douleurs dans la gorge et le cou. Ces douleurs peuvent persister 3 jours après l'intervention, et elles sont généralement traitées par des antidouleurs.

Dans certains cas, la laryngoscopie peut induire l'apparition de plaies au niveau de la langue et des lèvres. Elle peut également provoquer un traumatisme des dents. Ceci est dû aux instruments utilisés et ne doit pas inquiéter le patient.

Après l'intervention, ce dernier pourrait avoir de la fièvre. Elle disparait normalement après le deuxième jour.

Enfin la laryngoscopie directe est une intervention qui se déroule sous anesthésie générale. Elle présente donc les risques habituels liés à ce procédé.

Liens externes[modifier | modifier le code]



Article précédent
Article suivant

> Article Mis à jour le 17-07-2013

Source :

Références :

Publicité

Contenu relatif

Publicité
Les + lues: Actualités scientifiques

Plus encore:

---

Suivez nous...

google plus Facebook twitter Newsletter

---


---

Plan du site

Emploi