Publicité

---

Encyclopédie médicale
17-07-2013
Dyspareunie - Encyclopédie médicale

Dyspareunie

La dyspareunie (dys- : difficulté -pareunie : accouplement) ou algopareunie (algo- : douleur) est une douleur de nature et d'intensité variables ressentie chez la femme ou l'homme[1] lors des rapports sexuels.

Les douleurs peuvent être les symptômes de maladies le plus souvent bénignes (ex. : dyspareunies d'intromission lors des candidoses vulvo-vaginales) mais aussi infectieuses comme dans le cas d'infections à Chlamydia Trachomatis et à Neisseria Gonorrhoeae[2].

Chez la femme, on peut distinguer les dyspareunies d'intromission, qui sont des douleurs à l'entrée du vestibule et du vagin, et les dyspareunies profondes, qui signent plutôt une affection intra-abdominale comme l'endométriose.

Ces douleurs peuvent également être d'origine psychogène.

Chez l'homme, la dyspareunie, de prévalence mésestimée, peut survenir à tout âge, en moyenne à la cinquantaine[3]. Les causes sont variées, de la maladie de La Peyronie au lichen scléroatrophique (en) de type xerotica obliterans[4] en passant par des causes traumatiques[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Rigaud J, Delavierre D, Sibert L, Labat JJ, « Algorithmes diagnostiques des douleurs pelvipérinéales chroniques : des symptômes aux syndromes [Diagnostic algorithms for chronic pelvic and perineal pain: from symptoms to syndromes] », Prog Urol, vol. 20, no 12,‎ , p. 1035-43. (PMID 21056382, DOI 10.1016/j.purol.2010.09.011) modifier
  2. « Infections à Chlamydia - Section 5 - Prise en charge et traitement d’infections spécifiques - Lignes directrices canadiennes sur les infections transmissibles sexuellement - Agence de la santé publique du Canada », sur www.phac-aspc.gc.ca (consulté le 26 mai 2015)
  3. a et b Pierre Bondil, « La dyspareunie n'est pas uniquement féminine » [PDF], Congrès international francophone de médecine sexuelle, CIFMS Montréal, (consulté le 17 juin 2014)
  4. (en) Shechet J, Tanenbaum B, Fried SM, « Male dyspareunia in the uncircumcised patient », Am Fam Physician, vol. 60, no 1,‎ , p. 54, 56. (PMID 10414629, lire en ligne [html]) modifier

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]



Article précédent
Article suivant

> Article Mis à jour le 17-07-2013

Source :

Références :

Publicité

Contenu relatif

Publicité
Les + lues: Actualités scientifiques

Plus encore:

---

Suivez nous...

google plus Facebook twitter Newsletter

---


---

Plan du site

Emploi