Publicité

---

Encyclopédie médicale
17-07-2013
Cancer du larynx - Encyclopédie médicale

Cancer du larynx

Cancer du larynx
Description de cette image, également commentée ci-après

Cancer du larynx vu lors d'une endoscopie

Spécialité OncologieVoir et modifier les données sur Wikidata
CIM-10 C32
CIM-9 161
MeSH D007822

Wikipédia ne donne pas de conseils médicaux Mise en garde médicale

Le cancer du larynx, qui touche presque uniquement des fumeurs[1], est un cancer se développant généralement au niveau des cordes vocales, dans une partie appelée glotte. Il fait partie des cancers des voies aérodigestives supérieures.

Épidémiologie[modifier | modifier le code]

Incidence[modifier | modifier le code]

5 000 nouveaux cas chaque année en France[réf. nécessaire].

Causes ou facteurs de risque[modifier | modifier le code]

  • tabagisme
  • consommation excessive d'alcool
  • infection à papillomavirus (HPV 16)[2],[3]
  • lésions pré cancéreuses : laryngites chroniques
  • exposition à l'amiante (iarc, 2012)[4],[5].
  • irritation cervicale antérieure
  • surmenage vocal associe au tabagisme
  • facteur génétique

Symptômes[modifier | modifier le code]

Diagnostic[modifier | modifier le code]

Anatomopathologie[modifier | modifier le code]

Comme les autres cancers de la sphère ORL, le cancer du larynx est un carcinome épidermoïde dans la très grande majorité des cas.

- carcinome epidermoide 90% des cas

- tumeurs glandulaires rares : adénocacinome;cylindrome

- sarcome, lymphome : exceptionnels

Étude clinique[modifier | modifier le code]

motif de consultation[modifier | modifier le code]

- dysphonie, dyspnée, dysphagie, adénopathie cervicale métastatique, otalgie reflexe, crachat hemorragique, toux irritative

Examen clinique[modifier | modifier le code]

examen du larynx[modifier | modifier le code]

Laryngoscopie indirecte (miroir laryngé) ou fibroscope laryngé :

-aspect macroscopique, siège et extension de la tumeur

-mobilité des cordes vocales et des arytenoides

palpation de la région cervicale[modifier | modifier le code]

a) palpation des aires ganglionnaires

b) palpation du larynx (extension tumorale)

Examen paraclinique[modifier | modifier le code]

- LDS (laryngoscopie directe en suspension) : sous AG permet de visualiser la tumeur de préciser son aspect , siège et de réaliser la biopsie

-bilan radiologique :

a) TDM (siège et extension de la tumeur , les lésions et adénopathies métastatiques)

b) IRM

- bilan biologique.

-bilan d'extension : recherche de métastases

- TT, échographie abdomino-pelvienne

-pan-endoscopie

Diagnostic positif[modifier | modifier le code]

L'interrogatoire recherche des signes d'appel (dyspnée persistante évoluant de plus de trois semaines chez un malade de plus de quarante ans fumeur).

LI (laryngoscopie indirecte) : met en évidence la tumeur son siège son extension et mobilité cordale

LDS (laryngoscopie directe en suspension) permet de préciser l'envahissement local et de pratiquer la biopsie qui pose le diagnostic de certitude et la nature de cette néoformation

TDM et IRM : bilan d'extension

Diagnostic différentiel[modifier | modifier le code]

- TBC laryngée, syphilis laryngées

-paralysie laryngée

-tumeur bénignes du larynx

Évolution[modifier | modifier le code]

-sous traitement[modifier | modifier le code]

l'éradication de la tumeur permet d'améliorer le pronostic

-sans traitement[modifier | modifier le code]

-complications[modifier | modifier le code]

-œdème du larynx

-infection broncho-pulmonaires

-perichondrites

-extension tumorale cutanée

-hémorragie(rupture du gros vaisseau du cou)

-métastase ganglionnaire ou a distance (pulmonaire, hépatique, osseuse)

Traitement[modifier | modifier le code]

but[modifier | modifier le code]

-éradiquer la lésion

-éviter les complications et les récidives

-restaurer si possible les trois fonctions du larynx

-augmenter la longévité

Les moyens[modifier | modifier le code]

Chirurgical[modifier | modifier le code]

  • Laryngectomie totale ou partielle

Médical[modifier | modifier le code]

la chimiothérapie

Les indications[modifier | modifier le code]

-type histologique

-aspect macroscopique

-stade de la tumeur

-état général du malade

Suivi des patients[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gerard J. Tortora et Bryan Derrickson, Principes d'anatomie et de physiologie, Édition de boeck, 4e édition, 2007, (ISBN 978-2-8041-5379-3), p. 922
  2. [1], « Evaluation of Human Papillomavirus Antibodies and Risk of Subsequent Head and Neck Cancer ».
  3. (en) Xiangwei Li, Lei Gao, Hhuijun Li, Jing Gao, Yu Yang, Feng Zhou, Cong Gao, Mufei Li et Qi Jin, « Human papillomavirus infection and laryngeal cancer risk: a systematic review and meta-analysis », J Infect Dis., vol. 207, no 3,‎ , p. 479-88. (PMID 23175764, DOI 10.1093/infdis/jis698, lire en ligne)
  4. http://apps.who.int/iris/bitstream/10665/204585/1/9789241565196_eng.pdf?ua=1
  5. (en) A Prüss-Ustün, J Wolf, C Corvalán, R Bos and M Neira, Preventing disease through healthy environments A global assessment of the burden of disease from environmental risks, Paris, World Health Organization 2016, (ISBN 978-92-4-156519-6, lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]



Article précédent
Article suivant

> Article Mis à jour le 17-07-2013

Source :

Références :

Publicité

Contenu relatif

Publicité
Les + lues: Actualités scientifiques

Plus encore:

---

Suivez nous...

google plus Facebook twitter Newsletter

---


---

Plan du site

Emploi