Publicité

---

Actualités industrie santé
2017-11-15

La société suisse lève avec succès une série C de 45 millions d'euros, sur-souscrite, pour financer ses programmes de valves aortiques et pulmonaires

La société suisse lève avec succès une série C de 45 millions d'euros, sur-souscrite, pour financer ses programmes de valves aortiques et pulmonaires



Zurich, Suisse, et Eindhoven, Pays-Bas, November 15, 2017 /PRNewswire/ --

Plus grande levée de fonds en 2017 pour une entreprise privée du secteur des dispositifs médicaux en Europe

Xeltis, société pionnière dans le développement de valves cardiaques restauratives, annonce aujourd'hui avoir levé avec succès un financement sursouscrit de série C d'un montant de 45 millions d'euros (52 millions de francs suisses). Porté par un investisseur stratégique international, le financement a également été assuré par la participation du fonds de capital-risque Ysios Capital et de plusieurs grands investisseurs privés. Les investisseurs institutionnels existants (LSP, Kurma Partners et VI Partners) ainsi que des investisseurs privés ont également participé au financement.

Le financement de série C permettra la poursuite et l'accélération du développement clinique des programmes innovants de l'entreprise portant sur les valves aortiques et les valves pulmonaires. Cette levée de fonds est le plus importante en 2017 pour une entreprise privée du secteur des dispositifs médicaux en Europe.

«Xeltis souhaite proposer au plus vite, par le biais de sa technologie de restauration, une nouvelle option aux patients en attente d'un remplacement des valves cardiaques. Cette avancée permettra, à terme, d'offrir aux patients une meilleure qualité de vie et de réduire également les coûts de santé», affirme Laurent Grandidier, PDG de Xeltis. «Ce financement important nous fournit les ressources nécessaires pour propulser notre stratégie vers l'avant, à savoir avancer nos programmes de valves aortiques et pulmonaires et progresser vers notre objectif ambitieux qui est de réinventer la thérapie de remplacement des valves cardiaques.»

Les valves cardiaques de Xeltis permettent à l'organisme du patient de reconstruire naturellement une valve cardiaque grâce à une nouvelle approche thérapeutique appelée «Restauration endogène des tissus» (Endogenous Tissue Restoration, ETR). Grâce à l'ETR, le système de guérison naturel du patient développe un tissu qui se répand dans les valves cardiaques Xeltis, formant à l'intérieur de celles-ci une nouvelle valve naturelle et entièrement fonctionnelle. Pendant que l'ETR se produit, les implants Xeltis sont absorbés progressivement par l'organisme. L'ETR est rendue possible par de nouveaux polymères bioabsorbables, dont la technologie fut récompensée par un prix Nobel.

Programmes d'essai en cours 

Lors du congrès TCT 2017, Xeltis a présenté les derniers résultats d'étude issus de son programme préclinique sur la valve aortique au cours d'une session consacrée à sa technologie innovante. Les résultats semblent prometteurs, les valves aortiques présentant de bonnes performances hémodynamiques et étant entièrement fonctionnelles in vivo douze mois après leur implantation.

La première étude clinique de faisabilité Xplore-I portant sur la valve pulmonaire Xeltis, est en cours en Europe et en Asie. En janvier, l'Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (Food and Drug Administration, FDA) a autorisé, par le biais d'une exemption visant les dispositifs expérimentaux (Investigational Device Exemption, IDE), la mise en place d'une étude précoce de faisabilité (Early Feasibility Study, EFS) afin d'implanter une valve pulmonaire Xeltis chez dix patients. Quatre centres américains d'excellence participent désormais à l'étude clinique de faisabilité Xplore-II.

Auparavant, Xeltis avait présenté des données obtenues sur 31 mois dans une étude de faisabilité pédiatrique portant sur un greffon vasculaire. L'étude a montré une bonne fonctionnalité, sans effets indésirables liés au dispositif, ainsi qu'une amélioration significative de l'état général des patients. À l'heure actuelle, Xeltis étudie d'autres applications possibles de son approche innovante de restauration pour d'autres valves cardiaques et d'autres vaisseaux sanguins.

À propos du remplacement des valves cardiaques 

Dans les pays industrialisés, on estime à environ 2 %[1],[2] de la population le nombre de personnes touchées par une maladie des valves cardiaques, avec des centaines de milliers de patients subissant une opération des valves cardiaques chaque année[3],[4]. Aujourd'hui, les patients ayant des valves cardiaques artificielles sont exposés au risque de procédures de remplacement répétées ou suivent des traitements médicamenteux de longue durée avec des effets secondaires potentiellement graves.

L'approche thérapeutique innovante de Xeltis a le potentiel de surmonter les limites des valves cardiaques artificielles actuelles et d'améliorer la vie de centaines de milliers de patients ayant besoin d'un remplacement de valve cardiaque, tout en réduisant les coûts de santé généraux.

À propos de Xeltis   

Xeltis est une société spécialisée dans le développement de dispositifs médicaux en phase clinique, et notamment des premiers vaisseaux sanguins et des premières valves cardiaques permettant à l'organisme de restaurer naturellement la fonction des valves cardiaques grâce à une approche thérapeutique appelée «Restauration endogène des tissus» (Endogenous Tissue Restoration, ETR).

Les implants cardiovasculaires de la société sont fabriqués à partir de polymères bioabsorbables s'appuyant sur une technologie récompensée par un prix Nobel.

Pour davantage de renseignements, veuillez visiter le site http://www.xeltis.com

ATTENTION: la technologie Xeltis est un dispositif expérimental qui n'est PAS encore commercialisé.

--------------------------------------------------

1. Iung B., Vahanian A., Epidemiology of acquired valvular heart disease, Canadian Journal of Cardiology, [https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24986049?report=abstract] septembre 2014; 30(9): 962-70. DOI: 10.1016/j.cjca.2014.03.022. Publication en ligne: 21 mars 2014.

2. Nkomo V. T [https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/?term=Nkomo%20VT%5bAuthor%5d&cauthor=true&cauthor_uid=16980116], Gardin J. M, [https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/?term=Gardin%20JM%5bAuthor%5d&cauthor=true&cauthor_uid=16980116] et al., Burden of valvular heart diseases: a population-based study, Lancet, [https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16980116 ] 16 septembre 2006; 368(9540): 1005-11. Consulté en ligne le 30 août 2017: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16980116.

3. American Heart Association, Heart Disease and Stroke Statistics - 2017 Update. Consulté en ligne le 30 août 2017: http://circ.ahajournals.org/content/circulationaha/early/2017/01/25/CIR.0000000000000485.full.pdf. [http://circ.ahajournals.org/content/circulationaha/early/2017/01/25/CIR.0000000000000485.full.pdf]

4. Millennium Research Group, European Markets for Heart Valve Devices 2014: France, Germany, Italy, Spain, UK, décembre 2013.




Article précédent
Article suivant

> Article écrit le par Xeltis

Cet article a été consulté: 15 fois

Notes :

Source : PR Newswire

Publicité

Contenu relatif

: dernières actualités

Publicité
Les + lues: Actualités scientifiques

Plus encore:

---

Suivez nous...

google plus Facebook twitter Newsletter

---


---

Plan du site

Emploi