Publicité

---

Actualités industrie santé
2017-09-13

Le nouveau rapport de la Fondation Bill & Melinda Gates met en lumière les progrès décisifs réalisés en matière de lutte contre la pauvreté et les maladies dans le monde, mais avertit que les progrès futurs sont menacés

Le nouveau rapport de la Fondation Bill & Melinda Gates met en lumière les progrès décisifs réalisés en matière de lutte contre la pauvreté et les maladies dans le monde, mais avertit que les progrès futurs sont menacés



Bill et Melinda Gates appellent à un leadership vigoureux pour s'attaquer à « la misère humaine non irrémédiable »
SEATTLE, 13 septembre 2017 /PRNewswire/ -- La Fondation Bill & Melinda Gates a publié aujourd'hui un rapport annuel inaugural mettant en évidence les progrès décisifs qui ont été accomplis au cours des dernières décennies dans la réduction de l'extrême pauvreté et des maladies dans le monde. Le rapport lance également un sérieux avertissement à la communauté internationale quant aux menaces qui pensent sur la réalisation des progrès futurs.

Ce rapport, intitulé « Goalkeepers: The Stories Behind the Data », coécrit et édité par Bill et Melinda Gates et produit en partenariat avec l'Institute for Health Metrics and Evaluation de l'Université de Washington, détaille les progrès réalisés dans la lutte contre certains des problèmes les plus dévastateurs auxquels sont confrontés les pays les plus pauvres et se fonde sur des projections de données inédites pour anticiper des scénarios futurs, positifs comme négatifs et ce, alors que des millions de vies humaines sont en jeu.

Au total, le rapport fait le suivi de 18 indicateurs tirés des Objectifs de Développement Durable de l'ONU (ou Objectifs Mondiaux), notamment la mortalité maternelle et infantile, le retard de croissance, l'accès aux moyens de contraception, le VIH, le paludisme, l'extrême pauvreté, l'inclusion financière et l'hygiène. Le rapport souligne aussi ce que les chiffres ne montrent pas afin d'identifier les dirigeants, les approches et les innovations qui ont permis des avancées significatives.

S'appuyant sur les données et témoignages de six contributeurs, le rapport met en lumière les progrès les plus marquants réalisés au cours de la dernière génération : par exemple, l'extrême pauvreté et la mortalité infantile ont été réduits de moitié, tout comme les décès engendrés par le VIH et la mortalité maternelle. Mais, comme l'indique le rapport, de sérieux défis subsistent, qu'il s'agisse des disparités profondes entre pays ou le fait que les progrès futurs ne sont pas garantis.

Les projections, présentées sous forme de graphiques, explorent à l'horizon 2030 trois scénarios potentiels pour chaque indicateur. Le premier scenario explore ce qu'il se produirait si nous continuions dans la voie actuelle, sans modification significative des approches ou des niveaux de dépenses. Les deux autres scénarios donnent un aperçu d'un avenir meilleur et d'un avenir dégradé : que se produirait-il si le leadership, l'innovation et les investissements se renforçaient ? Et à l'inverse, que se produirait-il si les efforts et les financements diminuaient ? Une réduction de seulement 10% du financement mondial de lutte contre le VIH par les bailleurs de fonds pourrait se traduire par plus de 5 millions de décès supplémentaires d'ici 2030.

Dans l'introduction, Bill et Melinda Gates expriment leurs craintes face aux changements de politiques publiques, a l'instabilité ou à une baisse potentielle des budgets qui pourraient amener la communauté internationale à se détourner de ses engagements, et qui mettrait en péril la trajectoire positive nécessaire à l'élimination de l'extrême pauvreté et des maladies d'ici 2030.

« Ce rapport intervient à un moment où les doutes quant à l'engagement de la communauté internationale en faveur du développement sont plus présents que d'habitude », affirment Bill et Melinda Gates dans le rapport. « Qu'on appréhende le développement en termes de justice ou qu'on l'appréhende comme permettant la création d'un monde stable et sécurisé, il mérite toute notre attention. »

Bill et Melinda Gates feront paraître le rapport Goalkeepers chaque année, jusqu'en 2030, à l'occasion du rassemblement annuel des dirigeants mondiaux à New York pour l'Assemblée générale des Nations Unies. En 2015, ces derniers ont pris des engagements en faveur des Objectifs Mondiaux visant à mettre fin à l'extrême pauvreté et à lutter contre les inégalités. Le rapport Goalkeepers met l'accent sur un sous-ensemble d'indicateurs relatifs aux Objectifs Mondiaux et s'attache à mettre en évidence les pratiques permettant les avancées les plus significatives ainsi qu'à responsabiliser les dirigeants du monde entier, la Fondation Bill & Melinda Gates et ses partenaires. Par ailleurs, il fera non seulement état de ce qui fonctionne, des lacunes et des insuffisances constatées.

Le rapport inclut des témoignages de dirigeants dont les innovations et politiques mises en place ont déjà fait la différence - tant dans la lutte contre le retard de croissance au Pérou que dans l'adoption croissante de moyens de contraception modernes au Sénégal, ou encore, dans l'intégration accrue de femmes dans le secteur financier en Inde.

Il ressort clairement du rapport que les décisions collectives que le monde prendra au cours des prochaines années auront un impact significatif sur l'avenir de millions - voire de milliards - de personnes. Pour Bill et Melinda Gates, le leadership sera décisif quant à la voie dans laquelle le monde s'engagera:

« La pauvreté et la maladie dans les pays défavorisés sont, à notre connaissance, les exemples les plus évidents de misère humaine non irrémédiable. Il est avéré qu'il est possible de réduire cette misère. Nous en avons le pouvoir et les moyens. Soyons ambitieux, et menons ce combat ensemble.»

Parallèlement à ce rapport, la Fondation Bill & Melinda Gates tiendra deux événements Goalkeepers à New York, en marge de l'Assemblée générale des Nations Unies. L'ancien Président Barack Obama, Sa Majesté la Reine Rania Al Abdullah de Jordanie, la Secrétaire générale adjointe des Nations Unies, Amina J. Mohammed, Malala Yousafzai, Richard Curtis, scénariste, producteur et réalisateur, et Stephen Fry, acteur, écrivain et présentateur, se joindront aux événements les 19 et 20 septembre. Les participants célébreront les progrès accomplis dans la lutte contre les maladies, les inégalités et la pauvreté dans le monde et tenteront d'inspirer une nouvelle génération de militants à œuvrer en faveur du développement. Dans la soirée du 19 septembre, le dîner des « Goalkeepers Global Goals Awards » rendra hommage à des militants et groupes exceptionnels qui ont eu une influence positive sur la vie des gens et qui incitent d'autres à accélérer le progrès et à ne laisser personne derrière. La Fondation Gates diffusera les événements Goalkeepers prévus les 19 et 20 septembre en direct.

À propos de la Fondation Bill-et-Melinda Gates Portée par la conviction que toutes les vies ont la même valeur, la Fondation Bill & Melinda Gates s'efforce d'aider toutes les personnes à mener des vies saines et constructives. Dans les pays en développement, elle s'attache à améliorer la santé des populations afin de les aider à s'extirper de l'extrême pauvreté. Aux États-Unis, la fondation veille à ce que tous les élèves, en particulier ceux avec les ressources les plus limitées, puissent avoir accès aux opportunités qui leur permettront de réussir à l'école et dans la vie. Basée à Seattle, Washington, la fondation est dirigée par Sue Desmond-Hellmann, son PDG, et William H. Gates Sr., co-président, sous la direction de Bill et Melinda Gates et de Warren Buffett.

À propos de GoalkeepersGoalkeepers est le premier rapport annuel de la Fondation, doublé d'un évènement mondial, consacré à l'accélération du progrès en matière de réalisation des Objectifs de Développement Durable (ou Objectifs Mondiaux). En partageant les récits et les données émanant des Objectifs de Développement Durable, nous espérons inspirer une nouvelle génération de dirigeants — appelés les Goalkeepers— qui vont sensibiliser le public aux progrès, demander des comptes à leurs dirigeants et mener des initiatives pour atteindre les objectifs fixés.

À propos des Objectifs MondiauxLe 25 septembre 2015, au siège de l'Organisation des Nations Unies à New York, 193 dirigeants mondiaux se sont engagés en faveur des 17 Objectifs de Développement Durable (ou Objectifs Mondiaux). Il s'agit d'une série d'objectifs ambitieux visant à accomplir trois actions extraordinaires au cours des 15 prochaines années : mettre fin à l'extrême pauvreté, lutter contre les inégalités et les injustices et remédier au changement climatique.

Renseignements aux médias : media@gatesfoundation.org

Lien vers le rapport : www.globalgoals.org/goalkeepers/datareport

 




Article précédent
Article suivant

> Article écrit le par Bill & Melinda Gates Foundation

Cet article a été consulté: 28 fois

Notes :

Source : PRN-International Desk

Publicité

Contenu relatif

: dernières actualités

Publicité
Les + lues: Actualités scientifiques

Plus encore:

---

Suivez nous...

google plus Facebook twitter Newsletter

---


---

Plan du site

Emploi