Publicité

---

Actualités industrie santé
2017-09-09

Phosplatin Therapeutics annonce une collaboration avec Pfizer et Merck KGaA, Darmstadt, Allemagne, visant à évaluer la combinaison du PT-112 et de l'avélumab dans le cadre d'études de phase I/II

Phosplatin Therapeutics annonce une collaboration avec Pfizer et Merck KGaA, Darmstadt, Allemagne, visant à évaluer la combinaison du PT-112 et de l'avélumab dans le cadre d'études de phase I/II

NEW YORK, le 9 septembre 2017 /PRNewswire/ -- Phosplatin Therapeutics LLC, société pharmaceutique de stade clinique spécialisée dans le développement de médicaments oncologiques, a annoncé aujourd'hui avoir conclu un accord de collaboration avec Pfizer et Merck KGaA, Darmstadt, Allemagne, visant à évaluer le PT-112, nouvel inducteur d'apostose à petites molécules dont les propriétés de mort cellulaire immunogène (MCI) en aval ont été prouvées, qui est actuellement en développement de phase I, en combinaison avec de l'avélumab*, anticorps monoclonal humain anti-PDL1 lgG1. L'avélumab a obtenu une autorisation accélérée de la part de la Food and Drug Administration (FDA) américaine pour le traitement du carcinome à cellules de Merkel métastatique, ainsi que des patients précédemment traités souffrant d'un carcinome urothélial métastatique et localement avancé, et fait l'objet d'une investigation clinique supplémentaire sur un large éventail de types de tumeurs dans le cadre d'une alliance stratégique globale entre Merck KGaA, Darmstadt, Allemagne, et Pfizer. Conformément aux dispositions de cette collaboration, Phosplatin Therapeutics sera en charge de mener les essais cliniques de phase Ib/IIa dans le cadre de plusieurs indications.

« Nous sommes ravis de travailler aux côtés de Pfizer et Merck KGaA, Darmstadt, Allemagne, dans le cadre de cet essai combiné », a déclaré Robert Fallon, président et PDG de Phosplatin Therapeutics. « Le PT-112 offre un potentiel avéré, susceptible de modifier l'univers de l'oncologie et de bénéficier aux patients. Son profil de sécurité attractif ainsi que ses puissantes propriétés immunogéniques en font un candidat idéal pour une combinaison avec l'avélumab. »

« Dans le cadre de nos efforts consistant à développer le rôle de l'avélumab en immuno-oncologie, nous œuvrons au renforcement de notre compréhension quant à la manière d'utiliser les nouvelles combinaisons afin de potentiellement améliorer les résultats pour les patients », a déclaré Chris Boshoff, docteur en médecine, Ph.D., vice-président principal et responsable de l'immuno-oncologie, du développement précoce et de l'oncologie translationnelle, au sein de la division Développement mondial des produits chez Pfizer. « Le PT-112 présente une activité cliniquement encourageante, et nous sommes impatients d'étudier la manière dont il pourrait potentiellement bénéficier à un éventail de patients lorsqu'il est combiné à l'avélumab. »

« Tandis que l'utilisation des régimes d'immunothérapie par monothérapie contre le cancer a significativement augmenté au cours des dernières années, nous pensons que la prochaine évolution en matière de soins fera intervenir des combinaisons d'immuno-oncologie innovantes », Alise Reicin, responsable du développement clinique mondial de l'activité biopharmaceutique de Merck KGaA, Darmstadt, Allemagne, qui opère aux États-Unis et au Canada sous le nom d'EMD Serono. « Un important besoin non satisfait demeure chez les patients souffrant de cancers difficiles à traiter, et nous espérons que cette nouvelle collaboration avec Phosplatin s'inscrira dans le cadre de la prochaine avancée dans l'univers des traitements. »

*L'avélumab fait l'objet d'une investigation clinique pour le traitement des tumeurs solides et des hémopathies malignes en combinaison avec le PT-112, et son innocuité ainsi que son efficacité dans le cadre de ces utilisations n'ont pas été démontrées. Il n'existe aucune garantie, de la part de quelque autorité sanitaire à travers le monde, permettant d'affirmer que l'avélumab sera approuvé pour les tumeurs solides ou les hémopathies malignes.

À propos du PT-112Le PT-112 est un nouvel agent contre le cancer, premier conjugué à petites molécules de pyrophosphate et de platine, qui favorise les motifs moléculaires associés aux dommages (DAMPs) entraînant le recrutement en aval de cellules T dans les microenvironnements tumoraux. À ce titre, il représente potentiellement le meilleur inducteur à petites molécules d'une forme immunologique d'apostose de sa catégorie. Il a été rationnellement conçu pour résoudre les problématiques de toxicité, tout en fournissant un bénéfice thérapeutique accru et en minimisant la résistance aux médicaments de réparation de l'ADN, qui sont traditionnellement associés à un traitement par chimiothérapie. La première étude de phase 1 du PT-112-101 chez des humains a fait l'objet d'une session de discussions orales à l'occasion de la Réunion annuelle de l'ASCO 2017, dans le cadre de laquelle un indice thérapeutique positif a été rapporté chez des patients souffrant de tumeurs solides avancées ayant été lourdement prétraités.

À propos de l'avélumabL'avélumab est un anticorps humain spécifique à une protéine appelée PD-L1, ou ligand de mort cellulaire programmée de type 1. L'avélumab vise à potentiellement faire participer le système immunitaire à la fois adaptatif et inné. En se fixant au PD-L1, l'avélumab pourrait empêcher les cellules tumorales d'utiliser le PD-L1 en vue d'une protection contre les globules blancs, tels que les cellules T, en les exposant à des réponses antitumorales. Il a été prouvé que l'avélumab pouvait induire une cytotoxicité cellulaire dépendante des anticorps (ADCC, pour antibody-dependent cell-mediated cytotoxicity) in vitro. En novembre 2014, Merck KGaA, Darmstadt, Allemagne, et Pfizer ont annoncé une alliance stratégique visant à développer et commercialiser conjointement l'avélumab.

Indications aux États-UnisLa Food and Drug Administration (FDA) américaine a accordé une autorisation accélérée concernant l'avélumab (BAVENCIO®) pour le traitement (i) du CCMm chez des patients adultes et pédiatriques âgés de 12 ans et plus, et (ii) des patients souffrant d'un carcinome urothélial (CU) métastatique localement avancé présentant une progression de la maladie au cours ou à l'issue d'une chimiothérapie contenant du platine, ou présentant une progression de la maladie dans les 12 mois suivant un traitement néoadjuvant ou adjuvant avec une chimiothérapie contenant du platine. Ces indications ont été approuvées dans le cadre d'une autorisation accélérée basée sur le taux de réponde tumorale et sur la durée de réponse. L'autorisation continue de ces indications peut être conditionnée à la vérification et à la description du bénéfice clinique dans le cadre d'essais confirmatoires.

Informations importantes concernant la sécuritéLes précautions et avertissements relatifs à l'avélumab (BAVENCIO®) incluent les réactions indésirables à médiation immunitaire (telles que la pneumonite, l'hépatite, la colite, les endocrinopathies, la néphrite et le dysfonctionnement rénal, ainsi que d'autres réactions indésirables), les réactions liées à la perfusion, ainsi que la toxicité embryo-fœtale.

Les réactions indésirables courantes (rapportées chez au moins 20 % des patients) chez des patients traités avec du BAVENCIO dans le cadre d'un CCMm, et chez les patients souffrant d'un CU métastatique ou localement avancé, incluent la fatigue, les douleurs musculosquelettiques, les diarrhées, les nausées, les réactions liées à la perfusion, les œdèmes périphériques, la baisse de l'appétit/l'hypophagie, les infections des voies urinaires, et les éruptions cutanées.

Pour obtenir l'intégralité des informations de prescription ainsi que le guide de médicament du BAVENCIO, veuillez visiter le site www.BAVENCIO.com.

Alliance entre Merck KGaA, Darmstadt, Allemagne, et Pfizer Inc., New York, États-Unis L'immuno-oncologie constitue une priorité majeure pour Merck KGaA, Darmstadt, Allemagne, et Pfizer Inc. Cette alliance stratégique globale entre Merck KGaA, Darmstadt, Allemagne, et Pfizer Inc., New York, États-Unis, permet aux sociétés de bénéficier de leurs forces et capacités mutuelles, ainsi que d'explorer davantage le potentiel thérapeutique de l'avélumab, anticorps anti-PD-L1 initialement découvert et développé par Merck KGaA, Darmstadt, Allemagne. L'alliance d'immuno-oncologie permettra de développer et commercialiser conjointement l'avélumab, ainsi que de faire progresser l'anticorps PD-1 de Pfizer. Cette alliance se focalise sur le développement de programmes cliniques internationaux hautement prioritaires, afin d'étudier l'avélumab en tant que monothérapie, ainsi que dans le cadre de régimes combinés, et s'efforce de découvrir de nouveaux moyens de soigner le cancer.

À propos de Phosplatin TherapeuticsPhosplatin Therapeutics est une société pharmaceutique privée de stade clinique basée à New York, aux États-Unis, qui possède la licence exclusive relative aux phosphaplatines, famille de petites molécules rationnellement conçues pour contourner les mécanismes de résistance aux médicaments, ainsi que la toxicité généralement associée aux régimes chimiothérapeutiques. Le travail de recherche et développement accompli à ce jour par la société s'étend sur treize pays, et a été financé par des investisseurs privés ainsi que par des gestionnaires de grande fortune basés aux États-Unis, en Europe et en Asie, aux côtés d'un accord de sous-licence relatif au développement, à la commercialisation et à l'utilisation du PT-112 en Grande Chine. Rendez-vous sur : www.phosplatin.com.

Contact : info@phosplatin.com

Logo - https://mma.prnewswire.com/media/552886/Phosplatin_Therapeutics_LLC_Logo.jpg




Article précédent
Article suivant

> Article écrit le par Phosplatin Therapeutics LLC

Cet article a été consulté: 29 fois

Notes :

Source : PRN-International Desk

Publicité

Contenu relatif

: dernières actualités

Publicité
Les + lues: Actualités scientifiques

Plus encore:

---

Suivez nous...

google plus Facebook twitter Newsletter

---


---

Plan du site

Emploi