Publicité

---

Actualités industrie santé
2018-01-29

Norgine annonce la publication du modèle d'étude PROSPER dans le Hepatology, Medicine and Policy Journal[i]

Norgine annonce la publication du modèle d'étude PROSPER dans le Hepatology, Medicine and Policy Journal[i]



AMSTERDAM, January 29, 2018 /PRNewswire/ -- PROSPER est la première étude européenne et australienne financée par Norgine et fondée sur des données probantes menée sur l'expérience des patients atteints d'encéphalopathie hépatique prenant de la rifaximine alpha 550 mg  Norgine B.V. a annoncé aujourd'hui la publication du modèle d'étude PROSPER (étude prospective sur les résultats de l'expérience des patients atteints d'encéphalopathie hépatique prenant de la rifaximine alpha) dans l'Hepatology, Medicine and Policy Journal. L'étude a été conçue afin de surveiller l'efficacité clinique de la rifaximine alpha et son impact sur l'utilisations de ressources de soins de santé. PROSPER est une étude observationnelle multicentrique menée auprès de 550 patients en Europe et en Australie.

     (Logo: http://mma.prnewswire.com/media/597589/Norgine_Logo.jpg )

PROSPER fournira des informations précieuses et concrètes sur l'efficacité de la rifaximine alpha 550 mg dans la réduction de la récidive de l'encéphalopathie hépatique ainsi que sur son impact sur la qualité de vie et la productivité au travail des patients et de leurs soignants en fournissant des données à la fois sur les coûts directs (par exemple, le taux d'hospitalisation, la durée de l'hospitalisation) et les coûts indirects (tels que la productivité au travail) de l'encéphalopathie hépatique. Les résultats de l'étude PROSPER devraient faire l'objet d'un rapport en 2018.

Le Dr Alastair Benbow, directeur du développement et médecin chef chez Norgine, a déclaré : « L'étude PROSPER devrait continuer de renforcer l'importance de la rifaximine alpha 550 mg pour tous les patients européens et australiens et leurs systèmes de soins de santé. Elle permettra de démontrer que la rifaximine alpha 550 mg peut réduire considérablement le nombre de consultations dans les services d'urgence, avec ou sans hospitalisation, et réduire l'utilisation des ressources hospitalières ainsi que le taux d'occupation des lits. »

L'encéphalopathie hépatique est une maladie débilitante qui touche jusqu'à 40 % des patients européens souffrant d'une maladie hépatique chronique avancée[ii].

Contact pour les médias : Isabelle Jouin, Tél. : +44 (0) 1895-453643

i. A. Krag et al., Design of the prospective Real World Outcomes Study of Hepatic Encephalopathy Patients' Experience on Rifaximin-? (PROSPER), Medicine and Policy (2018), 3:4 DOI10.1186/s41124-017-0029-9.

ii. American Association for the Study of Liver Diseases et European Association for the Study of the Liver, Hepatic encephalopathy in chronic liver disease: 2014 practice guideline by the European Association for the Study of the Liver and the American Association for the Study of Liver Diseases, Journal of Hepatology (2014), 61(3):642-59.




Article précédent
Article suivant

> Article écrit le par Norgine B.V.

Cet article a été consulté: 14 fois

Notes :

Source : PR Newswire

Publicité

Contenu relatif

: dernières actualités

Publicité
Les + lues: Actualités scientifiques

Plus encore:

---

Suivez nous...

google plus Facebook twitter Newsletter

---


---

Plan du site

Emploi