Publicité

---

Actualités industrie santé
2017-11-07

Natera sélectionnée pour une étude sur l'ADN tumoral circulant dans le cadre du cancer colorectal

Natera sélectionnée pour une étude sur l'ADN tumoral circulant dans le cadre du cancer colorectal



Une deuxième étude avec l'Université d'Aarhus (Danemark) va faire appel à la technologie d'ADNtc personnalisée de Signatera™ (RUO)
SAN CARLOS, Californie, le 7 novembre 2017 /PRNewswire/ -- Aujourd'hui, Natera, Inc., (NASDAQ : NTRA), un leader mondial des tests ADN sans cellule, a annoncé une deuxième collaboration de recherche avec l'Université d'Aarhus au Danemark, faisant appel à sa technologie Signatera™ (RUO) afin d'évaluer l'ADN tumoral circulant (ADNtc) en tant que biomarqueur utile pour la détection du reste minimal de maladie, de la réponse au traitement et de la récidive de la maladie chez les patients atteints du cancer colorectal. La société avait précédemment annoncé que l'université utiliserait la technologie Signatera™ pour une étude sur le cancer de la vessie. Cette deuxième étude évaluera 130 patients atteints d'un cancer colorectal en phase I-III précédemment traité par chirurgie et chimiothérapie adjuvante, puis les surveillera de manière longitudinale sur la base d'échantillons sanguins prélevés environ tous les trois mois sur une période pouvant atteindre 36 mois. Les données de séquençage provenant de la tumeur de chaque sujet seront communiquées par l'Université d'Aarhus et analysées à l'aide du pipeline bioinformatique exclusif Signatera™, donnant lieu à des essais ADNtc personnalisés conçus pour chaque individu. L'étude vise à déterminer la relation entre les niveaux d'ADNtc postopératoires, le reste minimal de maladie, la récidive de la maladie, et la réponse thérapeutique adjuvante. Les résultats de l'étude sont attendus pour 2018, ce qui contribuera au lancement de Signatera en milieu clinique.

Le cancer colorectal est le quatrième cancer le plus courant diagnostiqué aux Etats-Unis, et il présente le deuxième taux de mortalité le plus élevé de tous les types de cancer1. En 2017, un cancer colorectal sera diagnostiqué chez de 135 000 personnes2, avec une prévalence de cinq ans chez 385 000 personnes3. Plusieurs études ont montré qu'une détection précoce de la récidive de la maladie pouvait contribuer à améliorer les résultats4.

« Nous sommes heureux d'élargir notre partenariat de recherche avec Natera pour inclure cette étude de l'ADNtc dans le cancer colorectal », explique Claus Lindbjerg Andersen, PhD, professeur du département de médecine moléculaire à l'Université d'Aarhus. « De meilleurs outils diagnostiques dans le milieu adjuvant sont nécessaires, surtout au vu de l'atout éprouvé d'une détection précoce et du traitement de la récidive de la maladie. Nous pensons que cette étude de l'ADN tumoral circulant donnera un nouvel éclairage qui pourra contribuer à améliorer les résultats des patients. »

« Nous sommes impatients de collaborer avec l'Université d'Aarhus sur cet important projet de recherche », ajoute Jimmy Lin, MD, PhD, MHS, directeur scientifique en oncologie chez Natera. « Cette étude permettra de définir si l'analyse d'ADNtc personnalisée peut améliorer le diagnostic et la gestion du cancer colorectal en phase précoce. »

Signatera™ (RUO) a récemment été lancé pour une utilisation par les chercheurs en oncologie et les entreprises biopharmaceutiques, et il devrait être disponible en milieu clinique l'an prochain. La technologie diffère des tests de biopsie liquide actuellement disponibles, lesquels visent un groupe générique de gènes indépendants de la tumeur d'un individu. Elle fournit à chaque patient un test sanguin particulier conçu pour correspondre aux mutations recensées dans le tissu tumoral de cet individu, ce qui maximise la sensibilité et la spécificité. Signatera™ (RUO) permet également aux chercheurs de suivre des mutations supplémentaires revêtant un certain intérêt, jusqu'à plusieurs centaines de mutations, pour des études cliniques.

Une récente étude sur des patients atteints d'un cancer du poumon non à petites cellules (NSCLC) en phase précoce a fait apparaître l'intérêt de l'analyse de l'ADNtc personnalisée de Natera à des fins de recherches sur le cancer. Cette étude, qui a fait la une de la revue Nature, a démontré que cette méthode pouvait permettre de détecter le reste de la maladie, de mesurer la réponse thérapeutique et de détecter la récidive jusqu'à 11 mois plus tôt que la norme de soins5.

A propos de l'Université d'Aarhus L'Université d'Aarhus est une prestigieuse institution de recherche basée à Aarhus, au Danemark. Fondée en 1928, il s'agit de la plus grande et de la deuxième plus ancienne université du Danemark, et compte 42 500 étudiants inscrits, 11 500 membres du personnel, pour un budget de 840 millions d'euros. L'ambition de l'Université d'Aarhus consiste à se positionner en tant qu'université à visée internationale, qui s'engage à exceller en matière de recherche et d'éducation, tout en s'impliquant activement auprès de la communauté de développement. Grâce à son envergure et à ses résultats impressionnants en tant qu'université active dans le domaine de la recherche, Aarhus bénéficie d'une solide réputation et influence dans tout le spectre des disciplines, à la fois à l'échelle locale, nationale et internationale. Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.au.dk/en/.

A propos de Natera Natera est un leader mondial en tests ADN sans cellules. La mission de la société consiste à transformer le diagnostic et la gestion des maladies génétiques. Natera exploite à San Carlos, en Californie, un laboratoire certifié ISO 13485 et accrédité CAP, conformément aux amendements relatifs à l'amélioration des laboratoires cliniques (Clinical Laboratory Improvement Amendments, ou CLIA). La société propose un grand nombre de services de tests génétiques brevetés destinés aux médecins qui suivent des femmes enceintes, aux chercheurs en cancérologie, y compris aux sociétés biopharmaceutiques, ainsi qu'aux laboratoires génétiques, grâce à sa plateforme logicielle cloud.

Déclarations prévisionnelles Toutes les déclarations, autres que les énoncés de faits historiques, contenues dans ce communiqué de presse sont des déclarations prévisionnelles, et ne constituent pas une déclaration de garantie selon laquelle les plans, estimations, ou attentes de Natera seront réalisés. Ces déclarations prévisionnelles représentent les attentes de Natera à la date de ce communiqué de presse, et Natera décline toute obligation de mettre à jour les déclarations prévisionnelles. Ces déclarations prévisionnelles sont soumises à des incertitudes et à des risques connus et inconnus, qui sont susceptibles de faire différer sensiblement les résultats réels, notamment s'agissant de nos efforts de développement et de commercialisation de nouvelles offres de produits, de notre capacité à accroître avec succès la demande et à accroître le chiffre d'affaires de nos offres de produits, indépendamment du fait que les résultats des études cliniques soutiennent ou non l'utilisation de nos offres de produits, de nos attentes s'agissant de la fiabilité, de la précision et de la performance de nos tests de dépistage, ou des avantages de nos tests de dépistage et de nos offres de produits pour les patients, les prestataires et les payeurs. Un certain nombre de risques et incertitudes supplémentaires sont décrits plus en détail dans la section intitulée « Risk Factors » (facteurs de risque) des récents dépôts de Natera sur formulaires 10-K et 10-Q, ainsi que dans d'autres dépôts qu'effectue périodiquement Natera auprès de la SEC. Ces documents sont disponibles sur www.natera.com/investors et www.sec.gov.

www.natera.com/investors et www.sec.gov

Contacts Relations investisseurs Mike Brophy, directeur financier, Natera, 650-249-9091 x1471, mbrophy@natera.com

Médias Barbara Sullivan, Sullivan & Associates, 714-374–6174, bsullivan@sullivanpr.com

Références American Cancer Society. Cancer Statistics Center, 2017. https://cancerstatisticscenter.cancer.org/#!/ date de consultation : 19 octobre 2017
American Cancer Society. Key Statistics for Colorectal Cancer (Principales statistiques pour la cancer colorectal) 2017. https://www.cancer.org/cancer/colon-rectal-cancer/about/key-statistics.html. date de consultation : 15 octobre 2017
National Cancer Institute: Surveillance, Epidemiology, and End Results (SEER) (Surveillance, épidémiologie et résultats finaux). Clinics in Colon and Rectal Surgery, 2017. https://seer.cancer.gov/. date de consultation : 5 novembre 2017
Tie J, Wang Y, Tomasetti C, et al. Circulating tumor DNA analysis detects minimal residual disease and predicts recurrence in patients with stage II colon cancer (L'analyse de l'ADN tumoral circulant permet de détecter le reste de la maladie et de prédire la récidive chez les patients atteints d'un cancer colorectal de phase II) Sci Transl Med. 2016;8 (346):1-11.
Abbosh C, et al. Phylogenetic ctDNA analysis depicts early-stage lung cancer evolution (L'analyse d'ADNtc phylogénétique explique l'évolution du cancer du poumon en phase précoce) Nature 545, 446–451 (2017) http://doi.org/10.1038/nature22364
Logo - https://mma.prnewswire.com/media/597509/NATERA_Logo.jpg  

 




Article précédent
Article suivant

> Article écrit le par Natera, Inc.

Cet article a été consulté: 14 fois

Notes :

Source : PRN-International Desk

Publicité

Contenu relatif

: dernières actualités

Publicité
Les + lues: Actualités scientifiques

Plus encore:

---

Suivez nous...

google plus Facebook twitter Newsletter

---


---

Plan du site

Emploi