Publicité

---

Actualités industrie santé
2017-03-02

Micro Interventional Devices, Inc.™ annonce le succès de la deuxième procédure d'annuloplastie tricuspide réalisée avec la technologie MIA™ d'annuloplastie minimalement invasive

Micro Interventional Devices, Inc.™ annonce le succès de la deuxième procédure d'annuloplastie tricuspide réalisée avec la technologie MIA™ d'annuloplastie minimalement invasive


Le premier système au monde d'annuloplastie destiné à la réparation des valves mitrale et tricuspide intégrant les technologies propriétaires PolyCor™ et MyoLast™.
NEWTOWN, Pennsylvanie, 2er mars 2017 /PRNewswire/ -- Micro Interventional Devices, Inc.™ (MID), a annoncé aujourd'hui avoir traité avec succès un second cas clinique grâce à sa technologie brevetée MIA™ pour la réparation mitrale et tricuspide percutanée. Il s'agit de la seconde procédure clinique réussie et du second patient participant à l'étude clinique STTAR de la société. STTAR (Study of Transcatheter Tricuspid Annular Repair) consiste en une étude multicentrique sur la sécurité et la performance menée actuellement en Europe. Le patient était un homme de 60 ans présentant une régurgitation mitrale et tricuspide sévère. Huit implants MIA ont été déployés dans son anneau tricuspide pour former un anneau partiel de 270 degrés correspondant à la réparation de la valve mitrale. L'implantation des MIA a duré 14 minutes et a permis une nette réduction de 48 % dans la zone annulaire. Cette dernière a été obtenue sans sutures ni autre opération.

Les deux premières interventions ont été effectuées par le professeur Kestutis Rucinskas, docteur en médecine et chef du service de chirurgie cardiaque ainsi que le professeur Audrius Aidietis, docteur en médecine et chef du service de cardiologie et d'angiologie à l'hôpital universitaire Santariskiu de Vilnius, en Lituanie. Comme pour le premier cas, aucune complication intra-opératoire ni aucun événement indésirables n'ont été observés ou signalés, et le rétablissement du patient après l'intervention s'est déroulé sans incident. Le premier patient, traité le 6 décembre 2016, a fait l'objet d'un suivi post-opératoire de 30 jours durant lesquels aucun effet indésirable n'a été observé ou signalé. La réduction de la zone annulaire constatée à la sortie de l'hôpital était toujours présente après 30 jours.

« Le vendredi 3 février, nous avons installé avec succès huit implants MIA dans l'anneau tricuspide du patient. Le fait que les cliniciens n'aient eu besoin que de 14 minutes pour déployer cette technologie est tout à fait impressionnant », a révélé Willard Hennemann, titulaire d'un doctorat et directeur scientifique de MID. Après l'installation des implants MIA, un test d'étanchéité par injection de solution saline a révélé un plein potentiel de coaptation valvulaire et une valvule en état de fonctionner. La réduction nette de 48 % observée dans la zone valvulaire était comparable à celle obtenue selon la procédure actuelle de soins chirurgicaux. Cette réduction a été maintenue à la sortie de l'hôpital ».

L'implant MIA est fabriqué à partir d'ancrages propriétaires PolyCorTM soudés à l'élastomère propriétaire, implantable et auto-tensionnel MyoLastTM. Il s'agit du premier implant polymère de masse faible conçu spécifiquement pour s'adapter à des fonctions valvulaires physiologiques normales. L'implant MIA est spécifiquement conçu de manière à pouvoir être plissé et s'adapter aux tissus mous cardiaques une fois déployé.

« La participation des patients au premier volet de l'étude STTAR a démontré la faisabilité de l'intervention et la capacité de l'implant MIA à réduire considérablement les dimensions annulaires », a déclaré Michael Whitman, fondateur et PDG de MID. « Ces résultats initiaux sont extrêmement encourageants et soutiennent notre théorie selon laquelle la technologie MIA est sûre, simple et sécurisée. Nous nous réjouissons à l'idée de recevoir de nouvelles candidatures et d'obtenir davantage de résultats favorables ».

Environ 2,3 millions de patients dans le monde souffrant de symptômes de régurgitation mitrale et tricuspide ne sont pas actuellement traités du fait que la plupart d'entre eux n'est pas admissible en chirurgie selon les normes actuelles de soins1. L'avantage majeur de la technologie MIA repose dans son potentiel de traitement de cette large population défavorisée de patients par l'intermédiaire de procédures de réparation valvulaire percutanées.

À propos de Micro Interventional Devices, Inc. (MID) :

MID est le chef de file mondial du domaine des technologies de fixation par cathétérisme percutané et répond aux besoins non satisfaits de patients souffrant de maladies cardiaques structurelles.

Contact au sein de l'entreprise :Micro Interventional Devices, Inc. Katherine WhitmanDirectrice de produit+1 215 600-1270info@microinterventional.com  www.microinterventional.com

Sources : 1   Estimations internes fondées sur des références versées au dossier.

Logo - http://mma.prnewswire.com/media/451210/micro_interventional_devices_logo.jpg




Article précédent
Article suivant

> Article écrit le par Micro Interventional Devices, Inc.

Cet article a été consulté: 72 fois

Notes :

Source : PRN-International Desk

Publicité

Contenu relatif

: dernières actualités

Publicité
Les + lues: Actualités scientifiques

Plus encore:

---

Suivez nous...

google plus Facebook twitter Newsletter

---


---

Plan du site

Emploi