Publicité

---

Actualités industrie santé
2017-01-18

Medasense lance un nouveau dispositif de surveillance de la douleur, le PMD200[TM], après obtention de la certification européenne CE

Medasense lance un nouveau dispositif de surveillance de la douleur, le PMD200[TM], après obtention de la certification européenne CE



RAMAT GAN, Israël, January 18, 2017 /PRNewswire/ --

- Une nouvelle technologie de pointe aide les cliniciens à soulager la douleur de leurs patients en fonction de leurs besoins

Medasense Biometrics Ltd. a annoncé aujourd'hui avoir obtenu la certification CE pour son nouveau dispositif de surveillance de la douleur, le PMD200™. Cette nouvelle technologie permet désormais aux médecins d'évaluer objectivement la douleur d'un patient dans des situations de soins critiques où les patients ne sont pas en mesure de communiquer. Elle permet ainsi aux médecins de s'assurer que la douleur est sous contrôle.

L'évaluation objective de la douleur ressentie par une personne a longtemps constitué un défi. Ce problème est d'autant plus important lorsqu'un patient n'est pas à même de décrire sa douleur. Il n'existe aujourd'hui aucun marqueur de la douleur objectif et validé qui soit recommandé dans un contexte clinique[1], ce qui ne facilite pas la tâche - qui revient notamment aux anesthésistes - consistant à administrer le dosage adéquat d'analgésiques.

Pour faire face à ces défis, Medasense a développé le PMD200™, un dispositif de surveillance de la douleur basé sur la technologie brevetée NOL™ qui mesure la réponse physiologique des patients à la douleur. Le système, facile d'utilisation, se compose d'une sonde pince-doigt non invasive qui reçoit des signaux physiologiques de quatre capteurs différents et calcule des dizaines de paramètres physiologiques liés à la douleur. Ces données sont ensuite analysées par des algorithmes à intelligence artificielle et converties en un indice de douleur unique, l'indice NOL™ (Nociception Level) au sein duquel 0 indique l'absence de douleur et 100 une douleur extrême.

Le système permettra aux médecins, en particulier aux équipes des soins intensifs, d'optimiser et de personnaliser le traitement de la douleur en évitant le sur ou sous-dosage de médicaments contre la douleur pouvant entraîner des complications importantes[2],[3]. Suite à une opération, les complications courantes résultant de l'administration d'opiacés sont la nausée, les vomissements, la dépression respiratoire, la constipation[4] et l'hyperalgésie[5]. Des études de validation clinique menées avec succès dans des hôpitaux européens et canadiens de renommée mondiale soutiennent son utilisation dans ces contextes, l'indice NOL™ délivrant une évaluation de la douleur intra-opératoire supérieure aux méthodes actuellement utilisées[6],[7].

Le Professeur Albert Dahan, Docteur en Médecine, du département d'anesthésiologie du centre médical de l'Université de Leiden (LUMC) aux Pays-Bas a déclaré : « Nous étudions le dispositif PMD depuis plusieurs années maintenant et je suis convaincu que l'indice NOL peut permettre une anesthésie plus équilibrée, car nous avons été en mesure d'adapter pour la première fois le dosage d'analgésiques aux besoins des patients. Dans les prochaines semaines, le LUMC équipera ses salles d'opération de dispositifs PMD200. À l'avenir j'espère que l'indice NOL sera intégré à d'autres équipements de surveillance, car il fournit des données importantes pour la prise de décision et peut avoir un impact positif sur la santé des patients. »

« Le lancement européen du PMD200 marque un jalon important pour la technologie de pointe Medasense dans le domaine de l'évaluation de la douleur », a déclaré Galit Zuckerman, PDG et fondateur de Medasense. « Avec des produits et des applications en cours de développement, notre technologie a le potentiel de changer radicalement le traitement de la douleur et l'industrie dans son ensemble. »

La société est en train de mettre en place des réseaux de distribution pour rendre le système disponible dans les salles d'opération et les unités de soins intensifs à travers l'Europe.

La société mène également des recherches sur d'autres formes de douleurs, telles que les douleurs chroniques, y compris les maux de dos à long terme, dans le but d'élargir les situations où l'indice NOLMC pourrait aider à gérer la douleur.

À propos de Medasense 

Medasense développe des dispositifs médicaux et des applications innovants dans le domaine de la surveillance objective de la douleur.

La société est dirigée par des professionnels expérimentés dans les domaines du traitement de signaux et de l'ingénierie informatique, ainsi qu'une vaste équipe de vétérans de l'industrie médicale et de spécialistes de la douleur.

À la suite d'une recherche multidisciplinaire approfondie, la société a développé un nouvel indice qui quantifie la réponse physiologique à la douleur.

La technologie de pointe NOL™ (Nociception Level) ouvre la voie à la médecine de précision, permettant un traitement de la douleur personnalisé et optimisé.

Pour plus d'informations, visitez le site : http://www.medasense.com.

* Le PMD-200 bénéficie de la certification européenne CE. Il est disponible pour un usage commercial en Europe et son utilisation aux États-Unis est pour le moment juridiquement limitée aux activités de recherche.

Autres ressources pour la presse 

Document d'information sur le produit - http://www.medasense.com/wp-content/uploads/2017/01/Medasense-Backgrounder-PMD-200-Product-1.2017.pdf

La douleur au cours de l'histoire de la chirurgie - http://www.medasense.com/wp-content/uploads/2017/01/Medasense-Pain-during-surgery-and-objective-measurement-1.2017.pdf

Vidéo du PMD200™ - http://www.medasense.com/about-us/media-resource-center/

Références  Cowen R et al., Assessing pain objectively: the use of physiological markers: Anaesthesia, 2015, 70:828-847.

Gan TJ et al., Incidence, patient satisfaction, and perceptions pf post-surgical pain: Results from a US national survey - Current Medical Research and Opinion, 2014, 30:149-60.

Pogatzki-Zahn E et al., A Prospective Multicenter Study to Improve Postoperative Pain: Identification of Potentialities and Problems -, Plos One, 2015, 10:e0143508.

Benyamin R et al., Opioid Complications and Side Effects - Pain Physician: Opioid Special Issue, 2008, 11:S105-S120.

Joly V et al., Remifentanil-induced postoperative hyperalgesia and its prevention with small dose ketamine - Anesthesiology, 2005, 103:147-55.

Julien M et al., Nociception Level (NoL) index alteration after standardized nociceptive stimulus decreases with higher doses of remifentanil - Abstract: European Society of Anaesthesiology, 2016.

Edry R et al., Intraoperative validation of the NOL Index, a non-invasive nociception monitor Anesthesiology, 2016, 125:193-203.

Contact pour la presse
Kate Perry
Téléphone : +44-(0)-7747-533-260
Courriel : kperry@jpa.com


Article précédent
Article suivant

> Article écrit le par Medasense Biometrics Ltd

Cet article a été consulté: 33 fois

Notes :

Source : PR Newswire

Publicité

Contenu relatif

: dernières actualités

Publicité
Les + lues: Actualités scientifiques

Plus encore:

---

Suivez nous...

google plus Facebook twitter Newsletter

---


---

Plan du site

Emploi