Publicité

---

Actualités industrie santé
2018-04-18

Inadéquation pernicieuse entre les souhaits des employeurs en matière de santé et les réalités dans la région EMEA

Inadéquation pernicieuse entre les souhaits des employeurs en matière de santé et les réalités dans la région EMEA



LONDRES, 18 avril 2018 /PRNewswire/ -- L'enquête 2018 sur la santé dans la région EMEA d'Aon, publiée aujourd'hui, a révélé que bien que de nombreux employeurs reconnaissent le rôle qu'ils ont à jouer pour influer sur la bonne santé de leurs employés, la plupart n'emploient pas de stratégies qui permettent d'atteindre de manière appropriée ces résultats.

L'enquête, qui couvre plus de 900 employeurs à travers la région dans 25 secteurs d'activité et 2,7 millions d'employés, vise à identifier les principaux enjeux en matière de santé auxquels sont confrontés les employeurs alors qu'ils développent des stratégies de risque pour leur personnel, et notamment les opportunités et défis.

La majorité des employeurs reconnaît de manière écrasante l'importance de disposer de programmes de santé et de bien-être bien définis accompagnés d'une bonne communication. Ils admettent par ailleurs qu'il existe une corrélation entre la santé des employés et leurs performances. Quatre-vingt-quinze pour cent déclarent qu'ils ont un rôle à jouer pour influencer de manière positive la bonne santé de leurs employés.
Près de 70 % des personnes interrogées disposent d'un budget spécifique en place ou prévoient d'en mettre un en œuvre dans les deux prochaines années, afin de financer les initiatives en matière de santé.
La plupart des employeurs semblent avoir une bonne idée du type de problématiques liées à la santé et au bien-être sur lesquelles ils doivent se concentrer, comme les risques liés au style de vie ainsi que le bien-être financier, physique et/ou émotionnel. Soixante-cinq pour cent déclarent que le stress et les problèmes de santé mentale sont leur principale préoccupation.
Cependant, malgré cette reconnaissance d'une corrélation entre la santé et les performances des employés, de nombreuses organisations ne semblent pas mettre en œuvre les stratégies qui permettent d'atteindre de manière appropriée de tels résultats et la prévalence des programmes de santé de tous types est inférieure à ce qu'elle était il y a deux ans. Seuls 40 % des employeurs déclarent avoir mis en place une stratégie définie en matière de santé, soit un pourcentage équivalent à celui de 2016, alors qu'un nombre inférieur d'entre eux (36 %) a une vision claire de l'impact (et notamment des coûts) des problèmes de santé dans leur organisation.
Les principales barrières pour exécuter ou mettre en place des programmes fructueux de bien-être sont notamment l'absence de budget ou un budget jugé insuffisant, des ressources limitées ou encore l'incapacité de mesurer l'efficacité des initiatives.
Seuls 22 % des employeurs utilisent des données pour soutenir leur stratégie en matière de santé et de bien-être, et à peine 12 % mesurent la réussite continue de leurs programmes de santé.
Moins de 40 % des employeurs jugent que leur communication autour de la santé et des avantages sociaux auprès de leurs employés est bonne.
L'enquête révèle également qu'attirer et retenir des talents est le principal enjeu RH pour l'année 2018, passant devant l'augmentation de la productivité et la performance des employés, qui est passée au troisième rang des préoccupations depuis la dernière enquête en 2016. L'amélioration de l'engagement et du moral est la deuxième occupation la plus importante.
Andrew Cunningham, directeur commercial, Health & Benefits, EMEA chez Aon a commenté : «?Cette étude démontre qu'attirer et retenir des personnes talenteuses est le principal enjeu RH du moment et il est positif qu'un nombre aussi important d'employeurs déclare reconnaître le lien qui existe entre la bonne santé des employés, la performance et l'engagement. Cependant, les données suggèrent également qu'en réalité les employeurs doivent véritablement se demander s'ils en font assez pour protéger la santé et le bien-être de leurs meilleurs atouts. Il est temps de passer des intentions positives à un investissement mesuré, en modifiant les stratégies de communication pour mieux soutenir les employés.?»

Matthew Lawrence, courtier en chef, Health & Benefits, EMEA chez Aon a commenté : «?Bien qu'un plus grand nombre d'organisations dispose à présent d'un budget santé défini, pour de nombreux employeurs, celui-ci ne semble pas être suffisant pour permettre d'atteindre les résultats escomptés en matière de santé et de bien-être. Il est essentiel que les employeurs réfléchissent à la façon de mieux utiliser cet argent, au rôle que les autres acteurs du processus devraient jouer pour soutenir les initiatives de financement et, le cas échéant, à la façon de faire meilleur usage des services qu'ils payent déjà, comme les services à valeur ajoutée des assureurs.?»

Il a ajouté : «?Plus important encore, il est essentiel de se concentrer sur les initiatives en matière de santé là où elles sont le plus nécessaires et offrent le plus de valeur, tant du point de vue de la valeur de l'investissement que du retour sur investissement. Par exemple, le fait de prendre des données et de fournir une analyse éclairée devrait mener à des mesures ciblées et à des résultats mesurables qui pourraient avoir un impact positif à la fois sur l'employé et sur l'employeur. Près de 80 % des personnes interrogées ratent cette occasion. Les quelque 85 % qui ont indiqué dans la dernière enquête avoir l'intention de commencer à mesurer leur succès ne l'ont pas encore matérialisée : il sera intéressant de voir dans quelle proportion les 88 % qui déclarent la même chose cette année auront mis en œuvre des programmes de mesures d'ici 2020.?»

À propos de l'enquête sur la santé dans la région EMEA d'Aon

L'enquête 2018 sur la santé dans la région EMEA d'Aon a été menée au premier trimestre 2018. Un total de 913 employeurs et professionnels des ressources humaines ont participé à cette enquête dans 35 pays en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique. L'enquête couvre plus de 25 secteurs d'activité et 2,7 millions d'employés.

Le rapport comprend les résultats et analyses pour les 22 pays qui ont obtenu au moins 20 répondants avec un questionnaire validé.

Veuillez visiter le site Web d'Aon pour télécharger l'enquête 2018 sur la santé dans la région EMEA complète.

À propos d'Aon

Aon plc (NYSE : AON) est un important cabinet mondial de services professionnels qui fournit un large éventail de solutions dans le domaine du risque, de la retraite et de la santé. Nos 50 000 collaborateurs répartis dans 120 pays permettent à nos clients d'obtenir des résultats en utilisant des données propriétaires et des analyses afin de fournir des éléments de connaissance qui réduisent la volatilité et améliorent les performances.

Suivez Aon sur Twitter : https://twitter.com/Aon_plcInscrivez-vous pour recevoir nos bulletins d'actualité : http://aon.mediaroom.com/index.php?s=58

Contact presse Aon : Nom : Louise Keveney                                   Titre : Directrice marketing Adresse électronique : louise.keveney@aon.ieTéléphone : +35312666719 / +353879804061 Logo - https://mma.prnewswire.com/media/487621/AON_Logo.jpg




Article précédent
Article suivant

> Article écrit le par Aon plc

Cet article a été consulté: 22 fois

Notes :

Source : PRN-International Desk

Publicité

Contenu relatif

: dernières actualités

Publicité
Les + lues: Actualités scientifiques

Plus encore:

---

Suivez nous...

google plus Facebook twitter Newsletter

---


---

Plan du site

Emploi