Publicité

---

Actualités industrie santé
2016-03-16

Le Gerilimzumab de Bird Rock Bio, un anticorps dirigé contre l'IL-6, démontre son potentiel dans l'accès abordable et à l'échelle mondiale à un nouveau médicament biologique pour traiter la polyarthrite rhumatoïde

Le Gerilimzumab de Bird Rock Bio, un anticorps dirigé contre l'IL-6, démontre son potentiel dans l'accès abordable et à l'échelle mondiale à un nouveau médicament biologique pour traiter la polyarthrite rhumatoïde



- 35 milliards de dollars sont dépensés annuellement en traitements pour la polyarthrite rhumatoïde (PR).

- Les médicaments biologiques pour traiter la PR représentent d'importantes dépenses de santé, coûtant jusqu'à 40 000 dollars par patient et par an, et demandant de fréquentes administrations.

- Le rapport publié aujourd'hui sur les données cliniques du Gerilimzumab soutient une administration tous les deux mois et un prix aussi bas que 2 000 dollars par patient et par an.

- En tant que nouvel anticorps dirigé contre l'IL-6, le Gerilimzumab représente une possibilité d'étendre considérablement l'accès mondial à un excellent traitement à 20 millions de patients souffrant de PR.
LA JOLLA, Californie, 16 mars 2016 /PRNewswire/ -- Bird Rock Bio, Inc., une société biopharmaceutique de stade clinique, a annoncé aujourd'hui les résultats positifs issus de deux études cliniques évaluant l'innocuité et la pharmacocinétique du Gerilimzumab, un nouvel anticorps dirigé contre la cytokine IL-6, pour le traitement des maladies inflammatoires, notamment la polyarthrite rhumatoïde (PR). Dans les deux études, le Gerilimzumab a démontré son innocuité ainsi que son soutien pharmacocinétique pour une posologie très faible (moins de 50 mg par patient et par an) et très espacée (une injection sous-cutanée toutes les huit semaines), ce qui devrait permettre un prix annuel extrêmement bas, de l'ordre de 2 000 dollars par patient. Bird Rock Bio prévoit d'achever sa candidature pour une étude pivot portant sur la PR d'ici la moitié de l'année en cours.

Photo - http://photos.prnewswire.com/prnh/20160314/343642-INFO

« La cytokine IL-6 est une cible bien validée pour la PR, et le Gerilimzumab, un nouvel anticorps dirigé contre l'IL-6, a un profil pharmacocinétique unique qui supporte des administrations de doses faibles et peu fréquentes », a déclaré Paul Grayson, PDG de Bird Rock Bio. « Grâce à cette capacité à apporter une posologie extrêmement faible tous les deux mois, nous pouvons estimer le Gerilimzumab à un prix aussi bas que 2 000 dollars par patient et par an. Face aux plus de 20 millions de patients atteints de polyarthrite rhumatoïde dans le monde, dont beaucoup n'ont pas accès aux traitements les plus avancés, le Gerilimzumab représente une possibilité extraordinaire pour l'innovation, mettant à disposition un traitement de pointe à un prix abordable à l'échelle du globe. Cela pourrait faire économiser des milliards de dollars aux systèmes de santé dans le monde entier à l'avenir. »

Actuellement, l'impact économique des traitements pharmaceutiques pour un patient souffrant de PR qui avance vers un traitement biologique oscille entre 20 000 dollars et 40 000 dollars par an, pour le reste de sa vie. Les patients atteints de PR peuvent suivre un traitement biologique pendant vingt ou trente ans, ce qui représente un impact à hauteur d'un million de dollars par patient de PR sur le système de santé. Avec plus de 20 millions de patients de PR à l'échelle du globe, les systèmes de santé du monde entier cherchent de meilleures façons de fournir les meilleurs traitements tout en gérant les coûts.  

Mark Genovese, docteur en médecine, Professeur de médecine et co-directeur du département d'immunologie et de rhumatologie du Centre médical de l'université Stanford et directeur du Conseil clinique consultatif du Gerilimzumab de Bird Rock Bio, a commenté à ce sujet : « En tant que cliniciens, nous avons vu l'impact bénéfique sur les patients des avancées des traitements biologiques pour la PR au cours des vingt dernières années. Les inhibiteurs de l'IL-6, en particulier, ont émergé comme une catégorie inoffensive et efficace de thérapie, à la fois pour les traitements biologiques de première intention et ceux de deuxième intention chez les patients sur lesquels les inhibiteurs du TNF-? (facteur de nécrose tumorale alpha) ne sont pas efficaces. Les récents résultats cliniques sur le Gerilimzumab indiquent une possibilité plus grande d'augmenter le confort des patients grâce à des administrations moins fréquentes et de réduire considérablement le coût actuel élevé du traitement de la PR. »

Les deux études cliniques menées sur des volontaires adultes en bonne santé se sont centrées sur la pharmacocinétique du Gerilimzumab dans des doses croissantes, respectivement simples et multiples, afin de valider sa pharmacologie et son potentiel profil pharmaco-économique. Dans l'étude portant sur des doses croissantes simples, le Gerilimzumab a été administré en injection sous-cutanée en quatre dosages différents (1 mg, 5 mg, 15 mg et 30 mg) et dans l'étude portant sur des doses croissantes multiples, le Gerilimzumab a été administré en injection sous-cutanée en deux dosages (5 mg et 20 mg) une fois par mois pendant trois mois. Un total de 50 sujets a participé aux deux études, lesquelles ont aussi évalué l'innocuité et la tolérance du Gerilimzumab par rapport à un placebo. Dans les deux études, le Gerilimzumab a été bien toléré, et aucun évènement indésirable grave n'a été signalé. 

La demi-vie moyenne du Gerilimzumab observée dans les deux études a été d'environ 50 jours, favorisant un schéma posologique proposé de 5 mg à 10 mg toutes les huit semaines. Par rapport aux principaux produits biologiques pour le traitement de la PR tels qu'Actemra de Roche ou Humira d'Abbvie, cela représente de 1/10e à 1/100e du montant du médicament. Cette donnée représente pour le Gerilimzumab la possibilité de réduire considérablement le prix du traitement, tout en offrant aux patients un confort beaucoup plus grand avec seulement six administrations annuelles.  

Tim Van Hauwermeiren, PDG d'argenx, a commenté : « Les résultats favorables des deux études portant sur le Gerilimzumab représentent un pas en avant passionnant pour cet anticorps exceptionnel. Le Gerilimzumab a originellement été découvert en utilisant la plateforme SIMPLE Antibody™ d'argenx et a ensuite été différencié avec notre technologie propriétaire NHance®, qui prolonge le temps de circulation et améliore la répartition tissulaire des anticorps. Nous sommes très heureux de voir avec quelle vitesse et quel succès Bird Rock Bio a fait avancer le Gerilimzumab. »

Joe Zhou, président du Conseil et PDG de Genor Biopharma, a commenté : « Nous sommes extrêmement satisfaits de l'innocuité et du soutien d'administrations peu fréquentes qui ont été démontrés dans ces études sur le Gerilimzumab. Il y a plus de quatre millions de patients souffrant de PR en Chine ; cependant le marché reste non satisfait en raison de la sensibilité à des prix élevés. Nous voyons le Gerilimzumab comme un produit au potentiel hors du commun qui peut être tarifé de façon à permettre aux patients souffrant de PR modérée à sévère d'avoir enfin accès à un traitement de très grande qualité. »

À propos du GerilimzumabLe Gerilimzumab est le résultat d'un modèle de collaboration unique, qui implique Bird Rock Bio, argenx (Euronext Bruxelles : ARGX) et Genor Biopharma. À la fin de l'année 2012, Bird Rock Bio a entamé une collaboration portant sur les droits mondiaux du Gerilimzumab d'argenx, une société biopharmaceutique centrée sur la création et le développement d'anticorps différenciés pour le traitement du cancer et d'autres maladies auto-immunes graves. Début 2013, Bird Rock Bio s'est associé avec Genor Biopharma sur le Gerilimzumab pour l'autorisation d'un nouveau médicament expérimental, ainsi que pour le développement du processus de fabrication et la commercialisation de celui-ci en Chine. Bird Rock Bio a conservé tous les autres droits commerciaux du Gerilimzumab pour le reste du monde.

À propos de Bird Rock Bio, Inc.Soutenue par de grands investisseurs en capital-risque dans le secteur de la biotechnologie, la stratégie de Bird Rock Bio tire parti des cibles biologiques présentant une preuve substantielle de mécanismes chez les humains pour développer des molécules exceptionnelles ou uniques en leur genre présentant une forte différentiation clinique et commerciale. La société se consacre au développement d'anticorps propriétaires pour le traitement des maladies fibreuses, métaboliques et inflammatoires, dont la stéatose hépatique non alcoolique (NASH selon son acronyme anglais) et la polyarthrite rhumatoïde. L'équipe scientifique de Bird Rock Bio possède l'expérience nécessaire pour traduire la recherche pionnière en traitements prometteurs offrant des bénéfices pharmaco-économiques à très grand potentiel. Pour en savoir plus, veuillez visiter www.birdrockbio.com.




Article précédent
Article suivant

> Article écrit le par Bird Rock Bio, Inc.

Cet article a été consulté: 86 fois

Notes :

Source : PRN-International Desk

Publicité

Contenu relatif

: dernières actualités

Publicité
Les + lues: Actualités scientifiques

Plus encore:

---

Suivez nous...

google plus Facebook twitter Newsletter

---


---

Plan du site

Emploi