Publicité

---

Actualités industrie santé
2017-01-11

EUROSPINE : La cervicalgie des textos (Text Neck) - la maladie mondiale des nouvelles générations

EUROSPINE : La cervicalgie des textos (Text Neck) - la maladie mondiale des nouvelles générations



ZURICH, January 11, 2017 /PRNewswire/ --

Parmi les cadeaux les plus populaires de nos jours, on trouve les smartphones. Des milliers de ces outils électroniques utiles ont été offerts à un être cher pendant les dernières vacances de Noël. Tout le monde en a besoin, et la vie des gens semble être dépendante du compagnon perpétuel qui est finalement rattaché d'une façon ou d'une autre au corps humain : qu'importe qu'il soit dans la poche, dans un sac à main ou fermement attaché à la tête de quelqu'un qui tient le téléphone en équilibre avec adresse entre l'épaule et l'oreille. Cette dernière option semble affecter rapidement le bien-être de l'utilisateur du téléphone, car au bout d'un certain temps, cela peut être très incommode et bien souvent l'utilisateur n'a pas seulement l'oreille qui chauffe, mais aussi mal au cou. Mais alors que l'oreille prétendument rouge n'est sans doute pas le souci principal d'un spécialiste de la colonne vertébrale, un autre effet d'une utilisation prolongée du smartphone est certainement le « text neck », soit la cervicalgie des textos.

La cervicalgie des textos est le terme utilisé pour décrire la douleur cervicale et les possibles dégâts provoqués lorsque l'on regarde constamment vers le bas un téléphone portable, une tablette ou tout autre dispositif sans fil pendant une période prolongée. La raison physique de cet effet peut être expliquée rapidement : la tête d'un être humain peut facilement peser 5 kg. Une fois que la tête est penchée en avant pour baisser le regard sur l'écran d'un appareil électronique, bien souvent à un angle supérieur à 60 °, les muscles cervicaux doivent tirer cinq fois plus et par conséquent, l'effet de levier physique et la gravité peuvent augmenter la force de la tête sur les muscles cervicaux jusqu'à plus de 25 kilos. Nos épaules et nos muscles cervicaux doivent supporter ce surplus de poids, en raison de la posture incommode de la tête. Parmi les conséquences à long terme que l'on connaît, on trouve des gênes dans le cou, des douleurs cervicales, une raideur et des maux de tête qui peuvent empirer avec le temps.

Voilà pourquoi le professeur Margareta Nordin, présidente d'EUROSPINE, recommande de se détacher fréquemment des dispositifs mobiles tout au long de la journée, afin de soulager la tête en relevant le cou et en reposant consciemment la tête. Le professeur Thomas Blattert, secrétaire d'EUROSPINE, a ajouté : « Les symptômes de la cervicalgie des textos peuvent être étroitement observés au fur et à mesure qu'ils deviennent plus pertinents, car la cervicalgie des textos affecte principalement les plus jeunes, autrement dit la génération en bonne santé ». C'est pourquoi EUROSPINE encourage fréquemment à faire travailler les muscles cervicaux dans le but de renforcer et donc de détendre les muscles du cou et du dos !

Comptant plus de 1 000 membres, EUROSPINE est la plus grande représentation en Europe de spécialistes internationaux de la colonne vertébrale et d'experts médicaux en termes de santé de la colonne vertébrale. EUROSPINE est une organisation sans but lucratif enregistrée du domaine de la santé, chargée de promouvoir la recherche, la formation et la prise de conscience des patients dans toutes les disciplines liées à la colonne vertébrale. Pour en savoir plus, veuillez visiter : http://www.eurospine.org

Contact avec la presse & demandes d'entretiens :
Conny Schmutzer
Directrice de la communication
EUROSPINE, the Spine Society of Europe
media@eurospine.org
+41-44-58-64-888
http://www.eurospine.org/press


Article précédent
Article suivant

> Article écrit le par EUROSPINE, the Spine Society of Europe

Cet article a été consulté: 109 fois

Notes :

Source : PR Newswire

Publicité

Contenu relatif

: dernières actualités

Publicité
Les + lues: Actualités scientifiques

Plus encore:

---

Suivez nous...

google plus Facebook twitter Newsletter

---


---

Plan du site

Emploi