Publicité

---

Actualités industrie santé
2017-10-17

De nouvelles études confirment que les plastiques biodégradables stimulent le recyclage organique et améliorent le recyclage mécanique

De nouvelles études confirment que les plastiques biodégradables stimulent le recyclage organique et améliorent le recyclage mécanique



BERLIN, October 17, 2017 /PRNewswire/ --

Les plastiques biodégradables offrent des solutions innovantes pour améliorer la qualité de recyclage en offrant des moyens plus efficaces pour la collecte séparée des déchets. Ce constat est confirmé par une nouvelle étude sur les effets des matières plastiques biodégradables sur les canaux de recyclage des plastiques en Italie, où tous les sacs à usage unique doivent être compostables depuis 2011.

Une analyse réalisée par Corepla sur la qualité des plastiques recyclés dans 19 centres de recyclage et de tri des déchets à travers le pays, a mis en évidence que les plastiques compostables représentaient seulement 0,85 % des plastiques recyclés. Des études similaires menées par l'Université de Wageningen ont montré l'absence d'effets négatifs sur les propriétés des plastiques recyclés contenant un film d'amidon et de l'acide polylactique. Les plastiques biodégradables sont conçus pour être traités dans des usines de compostage industriel. S'ils n'entrent pas dans le recyclage mécanique en raison d'une mauvaise orientation, ils peuvent être triés facilement par des technologies de tri, telles que l'infrarouge proche, comme l'ont montré des tests récents réalisés par l'institut de recherche allemand Knoten Weimar.

Les plastiques biodégradables facilitent la collecte séparée des biodéchets et aident à détourner les déchets organiques des autres chaînes de recyclage. Pourtant, la contamination des chaînes de recyclage de déchets organiques en raison d'une mauvaise orientation de matières plastiques non compostables est considérable et constitue un réel problème pour les installations de compostage. Le consortium des composteurs italiens, en coopération avec Corepla, a réalisé des tests dans 27 usines de compostage en Italie et a constaté que la contamination des déchets organiques par des plastiques non compostables atteignait jusqu'à 3,1 % en moyenne.

« Les résultats de ces études réalisées dans des conditions réelles d'installations de recyclage confirment que des investissements dans la modernisation d'infrastructures de gestion des déchets et une collecte des déchets séparée obligatoire sont nécessaires, afin d'améliorer la qualité et la quantité des matières plastiques recyclées », affirme Hasso von Pogrell, directeur général chez European Bioplastics.

Des informations complémentaires sont disponibles sur le site http://www.european-bioplastics.org.

Contact auprès des médias : Katrin Schwede, press@european-bioplastics.org, +49(0)30-284823-53




Article précédent
Article suivant

> Article écrit le par European Bioplastics

Cet article a été consulté: 15 fois

Notes :

Source : PR Newswire

Publicité

Contenu relatif

: dernières actualités

Publicité
Les + lues: Actualités scientifiques

Plus encore:

---

Suivez nous...

google plus Facebook twitter Newsletter

---


---

Plan du site

Emploi