Publicité

---

Actualités industrie santé
2017-07-27

Une nouvelle étude cofinancée par l'INC révèle que la consommation de noix est associée à une réduction du gain pondéral

Une nouvelle étude cofinancée par l'INC révèle que la consommation de noix est associée à une réduction du gain pondéral



REUS, Espagne, July 27, 2017 /PRNewswire/ --

Publiée dans l'European Journal of Nutrition, cette récente étude a enquêté sur l'association entre la consommation de noix et l'évolution de la masse corporelle après 5 ans de suivi. Les chercheurs ont également estimé les risques associés aux surpoids ou à l'obésité après une consommation supérieure de noix[i].

     (Logo: http://photos.prnewswire.com/prnh/20160111/320730LOGO )

     (Photo: http://mma.prnewswire.com/media/539482/International_Nut_and_Dried_Fruit_Council.jpg )

Les noix sont des aliments riches en énergie. Elles peuvent procurer entre 160 et 200 kcal par portion (une poignée de 30 g), ce qui explique pourquoi de nombreuses personnes pensent qu'une forte consommation de noix peut entraîner un gain pondéral. C'est pour cette raison que la présente étude visait à analyser si une consommation fréquente de noix intégrée à un régime normacalorique standard entraînait un gain pondéral.

373 293 participants de 10 pays européens ont été recrutés entre 1992 et 2000 dans le cadre de l'étude EPIC (European Prospective Investigation into Cancer and Nutrition). La masse corporelle a été mesurée au début de l'étude et après un suivi moyen de 5 ans, et la consommation alimentaire a été évaluée via des questionnaires validés sur la fréquence de la consommation. Ces questionnaires étaient spécifiques à chaque pays. Les résultats observés ont indiqué que les participants consommant davantage de noix (plus d'une portion par semaine) avaient pris moins de poids que les personnes n'en consommant pas. D'un autre côté, la fréquence de la consommation de noix a été associée à un risque 5 % plus faible de souffrir de surpoids ou d'obésité. Les participants ayant un poids normal et ayant consommé davantage de noix (6 g/jour) ont ainsi affiché un risque 5 % plus faible de souffrir de surpoids ou d'obésité par rapport aux participants ne consommant pas de noix. Par ailleurs, les personnes souffrant de surpoids au début de l'étude ont également affiché un risque 5 % plus faible de souffrir d'obésité.

L'étude a conclu qu'une consommation de noix supérieure était associée à un gain pondéral inférieur après 5 ans et également à un risque plus faible de surpoids ou d'obésité. Ainsi, ces conclusions vont dans le sens des recommandations alimentaires en faveur d'une consommation accrue de noix et de leur intégration dans notre régime alimentaire.

« Il s'agit de la plus grande étude jamais réalisée montrant que les noix sont des aliments sains qui ne font pas grossir », a déclaré le Dr Joan Sabate, professeur de nutrition à l'université de Loma Linda et chercheur principal dans le cadre de cette étude.

Cette dernière a été soutenue par l'INC (International Nut and Dried Fruit Council).

À propos de l'International Nut & Dried Fruit Council  

Les membres de l'INC incluent plus de 700 entreprises du secteur des noix et des fruits secs de plus de 70 pays. L'INC est la plus grande organisation internationale dans les domaines de la santé, la nutrition, les statistiques, la sécurité alimentaire, les normes internationales et les réglementations ayant trait aux noix et aux fruits secs.

i. Freisling H, et al., 2017. Nut intake and 5-year changes in body weight and obesity risk in adults: results from the EPIC-PANACEA study. Eur J Nutr. https://doi.org/10.1007/s00394-017-1513-0

CONTACT : communications@nutfruit.org, Tél. : +34-977-331-416




Article précédent
Article suivant

> Article écrit le par INC International Nut and Dried Fruit Council

Cet article a été consulté: 28 fois

Notes :

Source : PR Newswire

Publicité

Contenu relatif

: dernières actualités

Publicité
Les + lues: Actualités scientifiques

Plus encore:

---

Suivez nous...

google plus Facebook twitter Newsletter

---


---

Plan du site

Emploi