Publicité

---

Actualités industrie santé
2016-04-14

Une étude britannique montre que la rifaximine-? permet de réduire de manière considérable les effectifs hospitaliers mobilisés pour le traitement des patients souffrant d'une encéphalopathie hépatique

Une étude britannique montre que la rifaximine-? permet de réduire de manière considérable les effectifs hospitaliers mobilisés pour le traitement des patients souffrant d'une encéphalopathie hépatique



LONDRES, April 14, 2016 /PRNewswire/ --

Norgine B.V. a présenté aujourd'hui de nouvelles données concrètes et positives issues de l'étude observationnelle rétrospective IMPRESS réalisée au Royaume-Uni et portant sur la rifaximine-?. La présentation s'est déroulée lors de l'édition 2016 de l'événement International Liver Congress (congrès international sur le foie) organisé à Barcelone en Espagne du 13 au 16 avril. Ces données ont permis de montrer que dans les cliniques britanniques, le traitement à base de rifaximine-? dans le cadre d'une encéphalopathie hépatique est : bien toléré

associé à une diminution du nombre d'hospitalisations, du taux d'occupation des lits (y compris en soins intensifs) et du nombre de consultations au service des urgences, et cela, dans les six mois suivant le début du traitement, données confirmées au bout de 12 mois.      (Logo: http://photos.prnewswire.com/prnh/20130829/633895-a )

L'étude observationnelle rétrospective IMPRESS comprenait 11 centres NHS (National Health Service) spécialisés et 145 patients à qui l'on avait prescrit de la rifaximine-? en raison de leur encéphalopathie hépatique pour la période allant de juillet 2008 à mai 2014.

Peter Martin, directeur d'exploitation chez Norgine, a déclaré : « Ces résultats concrets et positifs concernant la rifaximine-? prouvent que ce traitement est bien toléré et qu'il entraîne une diminution des effectifs hospitaliers requis. En utilisant la rifaximine-?, les systèmes de santé peuvent réaliser d'importantes économies puisque cela permet de réduire le nombre d'hospitalisations et le taux d'occupation des lits dans les six mois suivant le début du traitement. L'encéphalopathie hépatique bouleverse profondément la vie des patients. En effet, ils sont souvent incapables de s'occuper d'eux-mêmes, de leurs proches et de leur activité professionnelle. Les systèmes de santé dans leur ensemble et la rifaximine-? peuvent contribuer à soulager ce fardeau. »

Actuellement, Norgine détient les droits de commercialisation pour XIFAXAN® 550 mg (connu sous le nom de TARGAXAN®®? 500 au Royaume-Uni et sur d'autres marchés) dans les pays suivants : Australie, Belgique, Danemark, Finlande, Allemagne, Luxembourg, Pays-Bas, Nouvelle-Zélande, Norvège, République d'Irlande, Suède, Royaume-Uni et Suisse. Norgine et Alfa Wassermann font conjointement la promotion du produit sous la marque TIXTAR®en France.

Ce produit est remboursé dans les pays suivants : Australie, Angleterre, Allemagne, Irlande, Luxembourg, Nouvelle-Zélande, Norvège, Écosse, Suède, Suisse et Pays de Galles.

Pour consulter le communiqué de presse dans son intégralité, rendez-vous sur : http://www.norgine.com/media/press-releases

Contacts pour la presse :
Isabelle Jouin, Tél. : +44-(0)1895-453643
Charlotte Andrews, Tél. : +44-(0)1895-453607
Suivez-nous sur @norgine


Article précédent
Article suivant

> Article écrit le par Norgine B.V.

Cet article a été consulté: 70 fois

Notes :

Source : PR Newswire

Publicité

Contenu relatif

: dernières actualités

Publicité
Les + lues: Actualités scientifiques

Plus encore:

---

Suivez nous...

google plus Facebook twitter Newsletter

---


---

Plan du site

Emploi