Publicité

---

Actualités industrie high-tech
2017-10-25
Philips et Huawei : le remède dont on avait besoin

Philips et Huawei : le remède dont on avait besoin



La santé dans le cloud avec Philips
SHENZHEN, Chine, le 25 octobre 2017 /PRNewswire/ -- Le secteur de la santé est en train de connaître de rapides bouleversements : le cloud, l'intelligence artificielle et les biocapteurs constitueront bientôt votre équipe de soin personnelle. Découvrez ce que Philips et Huawei vous préparent.

Au quatrième trimestre 2016, Huawei et Philips ont signé un protocole d'accord concernant une solution de santé basée sur le cloud devant être déployée en Chine. Le projet, qui a passé la phase d'essai, dresse un avenir dans lequel le cloud et l'apprentissage automatique vont révolutionner le marché vertical de la santé à un rythme et avec une ampleur sans précédent grâce au numérique.

Ciblant les petits centres urbains de Chine, le partenariat Philips-Huawei souhaite apporter des systèmes de santé de haute qualité basés sur le cloud dans les communautés qui ne disposent pas de solutions de santé avancées ou de médecins spécialisés.

L'intelligence artificielle basée sur le cloud est capable de traiter de grandes quantités de données dans un temps beaucoup plus court et avec beaucoup plus de précision qu'un médecin humain. Ludwig Liang, directeur de la gestion de la santé des populations chez Philips en Chine, souligne que cette technologie est particulièrement importante pour les villes de taille moyenne en Chine, car de nombreux médecins « n'ont pas nécessairement les compétences nécessaires pour lire les images de diagnostic comme les IRM et les tomodensitogrammes. Si un médecin traite des milliers d'images par jour, il risque de passer à côté de quelque chose ». En revanche, l'intelligence artificielle est idéale pour détecter des schémas dans de grands ensembles de données. Pour les maladies mortelles comme le cancer, les solutions d'apprentissage automatique hébergées dans le cloud peuvent faire une réelle différence dans le pronostic d'un patient.

Dans le domaine de la santé, l'intelligence artificielle basée sur le cloud profite aux individus, aux médecins et aux populations.

Vous aider à prendre soin de vous

La technologie et les applications mobiles placent la gestion de la santé personnelle entre les mains des individus, passant d'un modèle réactif et sporadique à un modèle proactif et constant. Selon Liang, « En utilisant une application, les gens obtiennent des données objectives à partir d'un appareil cognitif, plutôt que de simplement obtenir l'avis de quelqu'un en qui ils pourraient ne pas avoir confiance. »

Les patients peuvent aborder la consultation avec les professionnels de la santé d'une manière plus informée, avec un système de santé personnel s'étendant à la surveillance prédictive, à l'action préventive et même au diagnostic et au traitement à distance. Par exemple, les données d'une application de lifelogging qui enregistre vos habitudes de vie peuvent fonctionner en association avec des dispositifs portables qui surveillent votre physiologie. Les données peuvent être envoyées à votre médecin en temps réel si, par exemple, votre fréquence cardiaque indique un problème possible : « Nous pouvons définir un seuil qui alertera votre médecin afin de l'informer de quelque chose que vous ne remarquerez peut-être pas », explique Liang.

La technologie progressant à un rythme impressionnant, y a-t-il un risque que les personnes âgées et les moins aisées soient laissées pour compte ? Après tout, ils sont généralement plus vulnérables en matière de santé et adoptent plus lentement les nouvelles technologies. Liang porte un regard pragmatique sur la question : « Nous devons admettre que nous sommes face à de nouveaux enjeux, qui sont de chercher comment étendre les soins de santé à une prise en charge à domicile au lieu de se limiter aux hôpitaux et comment tirer parti des applications et des appareils connectés. » Et, pour Liang, le concept de soins de santé étendus est très important. Lorsqu'une personne est malade, le traitement ne commencera et ne s'arrêtera plus dans un hôpital ou un cabinet médical. Les applications, les capteurs, les appareils intelligents et le cloud vous permettront en effet « de disposer de votre propre équipe de soin 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 ».

Porter votre cœur à votre poignet

La technologie des dispositifs portables n'est pas encore totalement au point, mais ce n'est qu'une question de temps. « Nous constatons que certains dispositifs mobiles sont en passe d'être certifiés par la FDA. Donc, on y arrive », dit Liang. À l'avenir, nous pouvons nous attendre à ce que la biodétection nous offre une vision générale plus complète de la santé d'une personne, grâce notamment aux progrès de l'apprentissage automatique qui devraient améliorer considérablement nos capacités de prédiction. Par exemple, votre smartphone pourrait utiliser une technologie d'analyse vocale pour identifier le stress, les maladies cardiaques ou la maladie d'Alzheimer en fonction de vos schémas vocaux ; votre volant pourrait détecter l'apparition de la maladie de Parkinson à la suite de petits tremblements dans vos mains ; ou votre douche ou baignoire pourrait vous scanner quotidiennement pour rechercher des tumeurs.

Liang croit également que tout manque de compétences peut être comblé : « Les générations déjà habituées aux ordinateurs et aux applications mobiles vieillissent. Beaucoup de gens dans la cinquantaine et la soixantaine utilisent déjà les médias sociaux comme WeChat. Ils adoptent les nouvelles technologies rapidement. » Liang pense également que les jeunes générations joueront un rôle clé à cet égard : « Ils se demanderont "Tiens, comment va mon père aujourd'hui ?" Ils voudront surveiller activement leurs parents ou leurs grands-parents et s'assurer qu'ils savent utiliser cette nouvelle technologie. »

Les applications qui enregistrent les comportements et les capteurs qui surveillent la santé ne sont pas seulement prédictifs, ils peuvent également aider à s'assurer du respect de la prise des médicaments et du suivi des traitements, en émettant des notifications et des alertes pour optimiser l'efficacité du traitement.

Prêter main forte aux médecins

L'intelligence artificielle basée sur le cloud peut soulager les médecins de nombreuses tâches fastidieuses et leur offrir deux avantages majeurs. Le premier concerne le traitement clinique. Les médecins seront en mesure de décharger une partie de leurs tâches comme les diagnostics sur les ordinateurs, dont la capacité de détection de schémas est de loin supérieure à celle des humains. Par exemple, les AVC sont causés par des obstructions ou des saignements, mais on ne dispose que de 45 minutes pour établir le diagnostic et commencer le traitement permettant de dissoudre le caillot lorsque les premiers signes apparaissent. Cependant, il peut se passer des heures, voire des jours, avant qu'une ombre n'apparaisse sur un scan interprétable par un médecin.

Le second avantage est que cela permettra aux médecins de partager des informations et de mener des recherches plus efficacement en utilisant des ensembles de données massifs qui peuvent être exploités immédiatement. « [Les médecins] peuvent enregistrer collectivement une énorme quantité de données provenant de différents cas sur une longue période », explique Liang. « Ils ont ainsi plus de chances de comprendre différentes maladies et d'identifier comment fournir aux patients un traitement plus efficace. »

L'intelligence artificielle basée sur le cloud et l'analyse d'énormes ensembles de données permettront d'avoir des populations globalement plus saines ; les tendances permettront d'identifier les épidémies potentielles, de mettre en place une surveillance permanente et de faciliter la recherche assistée par intelligence artificielle de maladies rares et de sous-populations ou géographies trop complexes pour être analysées par des humains.

Problèmes régionaux

Dans le cas de la Chine, Liang identifie trois enjeux auxquels les solutions technologiques doivent répondre : « Le premier est le vieillissement de la population. Les gens vivent plus longtemps et ont donc besoin de soins pendant plus longtemps, ce qui sollicite davantage les ressources. Le deuxième est le coût croissant de la prise en charge des maladies chroniques, qui constitue une lourde charge pour la société. Le troisième est la répartition inégale des ressources de santé. »

La solution Philips-Huawei contribuera à offrir les mêmes chances à tous en réduisant les coûts et en augmentant l'efficacité, la rapidité et la précision des diagnostics et des traitements. « Notre collaboration couvre essentiellement une plateforme basée sur le cloud, mais elle inclut également la connectivité et les solutions IdO », explique Liang. « Nous avons testé nos solutions sur le cloud de Huawei et nous sommes très satisfaits des résultats. Maintenant, les deux sociétés travaillent ensemble à leur mise sur le marché. »

 




Article précédent
Article suivant

> Article écrit le 2017-10-25 par Huawei

Cet article a été consulté: 10 fois

Notes :

Source : PRN-International Desk

Publicité

Contenu relatif

: dernières actualités

Publicité
Les + lues: Actualités

Plus encore:

---

Suivez nous...

google plus Facebook twitter Newsletter

---


---

Plan du site

Dictionnaire

Emploi

Petites annonces

Librairie