Publicité

---

Actualités industrie high-tech
2017-11-21
Alerte du Cyber Monday : un nouveau sondage révèle que 37 % des consommateurs français ne peuvent pas déterminer la sécurité des sites d'achats en ligne

Alerte du Cyber Monday : un nouveau sondage révèle que 37 % des consommateurs français ne peuvent pas déterminer la sécurité des sites d'achats en ligne



Seule une personne sur dix se sent capable de conserver une avance sur les menaces en ligne

Cela souligne le besoin de solutions de confidentialité et de sécurité pour systèmes automatisés de noms de domaines comme Quad9
LONDRES, 21 novembre 2017 /PRNewswire/ -- À peine à quelques jours du Cyber Monday qui lance officiellement le mois d'achats en ligne le plus actif de l'année, une nouvelle enquête auprès des consommateurs français (Royaume-Uni) trouve que 37 % d'entre eux pensent ne pas pouvoir pas juger de la sécurité et de la légitimité des sites d'achats en ligne ; seulement 10 % disent être en mesure d'anticiper sur les plus récentes menaces en ligne. De plus, ce sondage en ligne par Global Cyber Alliance (GCA) auprès de 602 consommateurs français signale que la peur de devenir victime d'une fraude en ligne provoque chez 18 % une inquiétude excessive et une perte de sommeil chez 13 %.

La saison des achats en ligne pour les fêtes est aussi une aubaine pour les escrocs, car cette période plus que tout autre dans l'année voit une recrudescence dans les lancements de faux sites web. Selon l'Anti-Phishing Working Group, près de 119 000 sites isolés d'hameçonnage ont été détectés en novembre 2016, visant plus de 300 marques individuelles. Les marques dont les sites web sont le plus contrefaits comprennent des détaillants en ligne populaires comme Amazon (82 %), WalMart (36 %) et Target (20 %).

Qu'il s'agisse d'une marque internationale ou d'un magasin local, il est facile pour les fraudeurs de tromper les utilisateurs avec des sites web ressemblant à des sites légitimes de sociétés. Leur adresse IP est toutefois différente, chose que la plupart des utilisateurs auraient beaucoup de mal à vérifier.

Une méthode pour les escrocs ? L'enregistrement de domaines web où les noms de marques et destinations populaires sont mal orthographiés. D'après le sondage de GCA, 37 % des consommateurs français ont mal tapé l'adresse du site dans leur navigateur et 50 % ont cliqué sur un lien dans un courriel qui les a amenés vers un site différent de celui qu'ils attendaient. Les consommateurs et les petites entreprises ont besoin d'un moyen de se protéger qui soit à la fois efficace, automatique et abordable. Ils ne peuvent pas faire confiance aux noms s'affichant sur leurs navigateurs web.

La semaine dernière, GCA, de concert avec IBM Security et Packet Clearing House a lancé Quad9, service gratuit qui protège les consommateurs et les entreprises contre les fraudes affectant les sites web les plus populaires. En quatre étapes faciles, les navigateurs web peuvent être configurés pour vérifier automatiquement chaque lien sur lequel on clique, ou chaque adresse qui est saisie. Cette vérification se fait dans un répertoire de millions de mauvaises adresses compilées à partir de sociétés spécialisées dans la catégorisation de menaces et d'escroqueries en ligne. Si un utilisateur tente d'accéder à un site web figurant sur une liste quelconque de sites malveillants, l'accès au site lui sera bloqué.

Les entreprises et les consommateurs peuvent protéger leur confidentialité en ligne : en effet, le service Quad9 (9.9.9.9) DNS est conçu pour ne pas conserver, corréler ou tirer parti en aucune façon de toute information personnellement identifiable (PII) de ses utilisateurs.

« Les charges de cybersécurité que nous mettons sur les consommateurs sont excessives. On demande trop aux consommateurs avec tous les risques de sécurité auxquels les expose la navigation. Même les experts font des erreurs, » a fait observer Philip Reitinger, président-directeur général de Global Cyber Alliance. « Il nous faut faire de notre mieux dans notre création de solutions qui offrent sécurité et confidentialité sans que l'utilisateur ait à s'en préoccuper. C'est exactement ce que fait Quad9. »

D'autres conclusions de l'enquête de GCA comprennent :

Le respect de la vie privée demeure un impératif Moins d'un consommateur sur quatre (23 %) utiliserait avec tranquillité un produit gratuit de cybersécurité en échange du partage de renseignements personnels sur ses habitudes en ligne.
Seuls 6 % de consommateurs donnent à leur FSI l'autorisation de tracer ou de vendre leur activité sur internet à des commerciaux ou des annonceurs.
Sécurité en ligne par rapport à sécurité physique Seulement 17 % des consommateurs craignent un cambriolage de leur domicile plus qu'un piratage en ligne de leurs données personnelles.
Seuls 8 % pensent que leur téléphone portable est plus sûr que leur porte d'entrée.
La menace est réelle Près de 40 % des consommateurs français ont stoppé un achat en ligne par crainte pour la sécurité.
55 % des consommateurs ont eu une attaque de maliciel sur leur ordinateur.
25 % des consommateurs français ont peur d'avoir visité un site web qui aurait pu nuire à leur computer ou leur appareil.
Seuls 11 % ont changé les paramètres de DNS sur leur ordinateur et seulement 12 % sur leur routeur sans fil.
À propos du sondage

GCA a commandé à Zogby Analytics la réalisation d'une enquête en ligne auprès de 602 adultes français. Sur la base d'un intervalle de confiance de 95 %, le sondage donne une marge d'erreur de +/- 4,0 points de pourcentage.

À propos de Global Cyber Alliance

Global Alliance (GCA) est un effort international, intersectoriel se consacrant à affronter les risques du cyber espace et d'améliorer notre monde connecté. C'est un catalyseur de communautés d'intérêts et d'affiliations collaborant dans un environnement qui suscite l'innovation par des réalisations concrètes et mesurables. Bien que la plupart des efforts contre les cyber-risques soient spécifiques d'industries, de secteurs ou de localisations géographiques, GCA crée des partenariats au-delà des frontières et des secteurs. La devise de GCA, « Faites quelque chose. Mesurez-le » reflète directement sa mission visant à éliminer les cyber-risques systémiques.

GCA, organisation de nature 501(c)3, a été fondée en septembre 2015 par le bureau du procureur de district de Manhattan, la police de la ville de Londres et le Centre pour la sécurité de l'internet. En apprendre davantage sur www.globalcyberalliance.org.

 




Article précédent
Article suivant

> Article écrit le 2017-11-21 par Global Cyber Alliance

Cet article a été consulté: 11 fois

Notes :

Source : PRN-International Desk

Publicité

Contenu relatif

: dernières actualités

Publicité
Les + lues: Actualités

Plus encore:

---

Suivez nous...

google plus Facebook twitter Newsletter

---


---

Plan du site

Dictionnaire

Emploi

Petites annonces

Librairie