Publicité

---

Actualités industrie environnement
2018-03-09
Sustainable Eel Group (SEG): les criminels ont d'ores et déjà vendu 110 millions d'anguilles illégalement à l'Asie cette saison

Sustainable Eel Group (SEG): les criminels ont d'ores et déjà vendu 110 millions d'anguilles illégalement à l'Asie cette saison



WAGENINGUE, Pays-Bas, March 9, 2018 /PRNewswire/ --

Le Sustainable Eel Group (SEG) - groupe pour la durabilité des anguilles - appelle à une action de l'Union européenne (UE) pour empêcher la pêche illégale et le trafic des anguilles d'Europe avant qu'il ne soit trop tard. L'anguille d'Europe est gravement menacée d'extinction et les mesures essentielles à sa protection sont la limitation de la pêche et l'application des mesures de contrôle commercial existantes. Dans le cadre de ces restrictions, il est interdit d'exporter des anguilles en dehors de l'UE. Les authorités d'application de la loi estiment toutefois qu'au moins 110 millions de civelles (jeunes anguilles) ont déjà été victimes d'un trafic au départ de l'Europe vers les élevages d'anguilles asiatiques cette saison.

Le trafic doit cesser, car ce commerce d'animaux sauvages mine les mesures de protection de l'anguille. Andrew Kerr, président de SEG, a déclaré : « L'échec du contrôle de la vente et de la distribution de l'anguille d'Europe menace tous les efforts de conservation ; pour chaque anguille légalement consommée, entre trois et cinq font l'objet d'un trafic ».

Des éléments de preuve montrent que l'interdiction commerciale adoptée par l'UE en 2010 n'est pas suffisamment mise en œuvre par les États membres. Le Comité national des pêches maritimes et des élevages marins, organisme français, a récemment expliqué que les prises déclarées de la France se chiffraient, à elles seules, à 140 millions de civelles et qu'il restait encore un mois à comptabiliser. Une étude de marché éclair, réalisée cette semaine, a révélé qu'uniquement 30 millions d'unités avaient été vendues aux marchés européens officiels. Le reste s'est « évaporé ».

Le SEG demande à la Commission européenne de faire appliquer les mesures existantes qui restreignent le commerce de l'anguille en vertu de la CITES (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction) et du règlement n°1320/2014 de la Commission interdisant toute importation et exportation d'anguilles d'Europe à destination et en provenance de l'UE. Par ailleurs, la traçabilité complète de tous les échanges commerciaux d'anguilles est imposée par le règlement de l'UE sur les anguilles, en particulier par son article 12 relatif au contrôle et à l'application de ce commerce.

La mise en œuvre insuffisante du contrôle du commerce et le trafic qui en découle font obstacle au programme européen de récupération de l'anguille d'Europe, comme l'exige le règlement de l'UE sur les anguilles. Par conséquent, le trafic menace la survie de l'espèce, tout en compromettant sa protection et son utilisation durable et, de surcroît, quelque 10 000 emplois.

À propos de SEG

ONG internationale visant à accélérer la conservation de l'anguille d'Europe, le SEG rassemble les leaders des milieux scientifiques, de la conservation et du commerce. http://www.sustainableeelgroup.org

Pour en savoir plus :
Fiche d'informations sur le trafic des anguilles vers l'Asie : http://bit.ly/2FjTJgi




Article précédent
Article suivant

> Article écrit le 2018-03-09 par Sustainable Eel Group (SEG)

Cet article a été consulté: 38 fois

Notes :

Source : PR Newswire

Publicité

Contenu relatif

: dernières actualités

Publicité
Les + lues: Actualités

Plus encore:

---

Suivez nous...

google plus Facebook twitter Newsletter

---


---

Plan du site

Dictionnaire

Emploi

Petites annonces

Librairie