Publicité

---

Actualités industrie environnement
2017-09-11
Le projet Héritage des océans de Pew et Bertarelli félicite le Chili pour sa déclaration de l'aire protégée marin du Rahui de Rapa Nui (île de Pâques)

Le projet Héritage des océans de Pew et Bertarelli félicite le Chili pour sa déclaration de l'aire protégée marin du Rahui de Rapa Nui (île de Pâques)



Le gouvernement prend des mesures pour protéger les eaux des îles du Pacifique et sa vie marine
SANTIAGO, Chili, 11 septembre 2017 /PRNewswire/ -- Le projet Héritage des océans de Pew et Bertarelli applaudit aujourd'hui la déclaration du gouvernement chilien pour l'aire marine protégée (AMP) du Rahui de Rapa Nui (île de Pâques) dans le but de protéger les eaux entourant l'île emblématique de l'océan Pacifique, qui est appelée — ainsi que le sont ses habitants — Rapa Nui. Avec son annonce, Madame la Présidente Michelle Bachelet a rempli un engagement de 2015 visant la conservation des eaux de Rapa Nui. L'AMP, l'une des plus grandes au monde, permettra de protéger une zone d'environ 740 000 kilomètres carrés (285 716 milles carrés), soit à peu près la taille de la superficie terrestre du Chili. Annoncée à l'issue du quatrième congrès international des aires marines protégées (IMPAC4) au Chili, l'AMP protégera l'île de Pâques contre la pêche industrielle, l'exploitation minière et les autres activités extractives à l'intérieur de la zone économique exclusive du Chili qui entoure l'île. Les pratiques de la pêche artisanale des Rapanuis — la pêche à partir de petites embarcations non pontées à l'aide de lignes à la main et des roches comme poids — bénéficieront de droits acquis dans les plans de gestion pour l'AMP. Les résidents de l'île de Pâques ont entériné la désignation par une large marge lors d'un référendum juste avant le début de l'IMPAC4, avec 73 % soutenant une AMP qui comprend les pratiques de la pêche artisanale des Rapanuis. Leurs dirigeants avaient fait la proposition initiale de l'AMP au gouvernement chilien en 2015.

« Le gouvernement du Chili estime que la participation du public conduit à une meilleure politique avec un lien plus profond à ceux qui sont touchés et nous nous sommes engagés à consulter les Rapanuis », a déclaré Marcelo Mena, le ministre de l'environnement chilien. « Ceci a conduit au vote d'approuver cette aire marine protégée en limitant les techniques extractives à celles qui sont traditionnelles au peuple Rapanui ».

« Cette aire marine protégée », il a déclaré, « ajoute à l'héritage de Madame la Présidente Bachelet et des 1,5 millions de kilomètres carrés d'aires protégées créées par ce gouvernement ».

L'île de Pâques, qui se trouve à 4 000 kilomètres (2 485 miles) à l'ouest du Chili continentale, est un site du patrimoine mondial de l'UNESCO qui est mondialement célèbre pour ses statues moaï. Les efforts déployés par les Rapanuis afin de créer l'AMP — qui abrite au moins 142 espèces que l'on ne trouve nulle part ailleurs, dont 27 qui sont menacées ou en voie de disparition — veilleront à ce que les résidents soient connus comme chefs de file mondiaux en matière d'intendance marine. En plus de l'hébergement de nombreuses espèces endémiques, les eaux de l'île de Pâques sont d'importantes frayères pour de nombreuses espèces migratrices comme les thons, les marlins et les espadons.

Matt Rand, directeur du projet Héritage des océans de Pew et Bertarelli, a déclaré, « les Rapanuis comprennent qu'un milieu marin sain est directement lié à leurs traditions et leur mode de vie. Un environnement florissant peut contribuer à préserver la culture et les traditions de la société. »

« Cette désignation commence un nouveau chapitre dans l'histoire de l'île et sert de leçon aux autres nations et communautés en quoi des aires marines protégées peuvent renforcer la résilience des océans », a ajouté Rand.

« Nous sommes ravis que Madame la Présidente Bachelet ait désigné l'AMP du Rahui de Rapa Nui, qui protège l'une des dernières véritables régions océaniques restées à l'état sauvage de la planète », a déclaré Dona Bertarelli, coprésidente de la Fondation Bertarelli.

Elle a ajouté : « le patrimoine de Rapa Nui est inextricablement lié à la mer et nous sommes fiers de les avoir soutenus lors de cette aventure dans le but de préserver leur habitat marin pour les générations futures. »

The Pew Charitable Trusts et la Fondation Bertarelli ont soutenu les efforts des Rapanuis visant à la protection des eaux de l'île de Pâques depuis 2012. Le partenariat entre l'Héritage des océans et les Rapanuis a conduit à l'évaluation scientifique la plus complète du milieu marin de l'île, jamais réalisée, ainsi qu'une analyse de l'impact économique potentiel de l'AMP proposée. L'Héritage des océans a collaboré avec les dirigeants de Rapa Nui sur l'éducation et la formation de la population locale, facilité les échanges culturels avec les autres habitants des îles du Pacifique et planifié la manière dont contrôler efficacement la pêche illégale. La mise à l'essai de nouvelles technologies en 2013, soutenue par Pew et Bertarelli, a utilisé des satellites pour détecter les activités illicites dans les eaux de l'île de Pâques.

« L'AMP du Rahui est une reconnaissance du processus communautaire qui dure depuis les cinq dernières années », a affirmé Sebastian Yankovic Pakarati de la Mesa del Mar, une coalition de plus de 20 organismes locaux sur Rapa Nui. « L'aire va protéger nos eaux contre la pêche industrielle, nous permettre de contrôler nos propres eaux et ressources, protéger notre mode de vie et renforcer l'océan Pacifique et son réseau grandissant d'aires protégées. »

Avant le début de l'IMPAC4, seulement 3 % environ des océans de la planète disposaient d'une certaine protection, tandis que seulement 1,6 % étaient fortement protégés. L'aire marine protégée de l'île de Pâques et les autres efforts nationaux annoncés au congrès contribueront à augmenter la quantité des eaux protégées dans le monde entier.

L'Union internationale pour la conservation de la nature a adopté la recommandation des scientifiques qui stipule que les dirigeants mondiaux devraient conserver au moins 30 % des océans d'ici à 2030 pour maintenir la biodiversité, accroître la productivité des pêcheries et sauvegarder la myriade d'avantages économiques, culturels et indispensables à la vie des mers. Le projet Héritage des océans Pew et Bertarelli reste déterminé à collaborer avec les collectivités, les gouvernements, les scientifiques et les parties prenantes locaux des quatre coins du monde pour atteindre cet objectif ambitieux.

À propos du projet Héritage des océans de Pew et BertarelliThe Pew Charitable Trusts et la Fondation Bertarelli ont unis leurs forces en 2017 pour créer le projet Héritage des océans de Pew et Bertarelli. Cet effort s'appuie sur dix ans de travail par l'initiative Héritage mondial des océans de l'ONG Pew, qui a contribué à obtenir des engagements pour protéger plus de 2,4 millions de milles carrés (6,3 millions de kilomètres carrés) d'océan en collaborant avec des partenaires philanthropiques, des groupes autochtones, des dirigeants communautaires, des représentants officiels des gouvernement et des scientifiques.

Kevin Connor, +1 202-253-5493, kconnor@pewtrusts.org   Photo - http://mma.prnewswire.com/media/553888/Pew_Betarelli_Ocean_Legacy_Campaign_Butterfly_Fish.jpg

Vidéo - http://mma.prnewswire.com/media/553887/Pew_Betarelli_Ocean_Legacy_Campaign_Easter_Island.mp4

Photo - http://mma.prnewswire.com/media/553886/Pew_Betarelli_Ocean_Legacy_Campaign_Rapa_Nui_Boats.jpg




Article précédent
Article suivant

> Article écrit le 2017-09-11 par Pew Bertarelli Ocean Legacy Campaign of The Pew Charitable Trusts

Cet article a été consulté: 10 fois

Notes :

Source : PRN-International Desk

Publicité

Contenu relatif

: dernières actualités

Publicité
Les + lues: Actualités

Plus encore:

---

Suivez nous...

google plus Facebook twitter Newsletter

---


---

Plan du site

Dictionnaire

Emploi

Petites annonces

Librairie