Publicité

---

Actualités industrie environnement
2018-02-16
Les partenaires approuvent le financement initial pour lancer le projet de transformation de déchets en produits chimiques renouvelables à Rotterdam

Les partenaires approuvent le financement initial pour lancer le projet de transformation de déchets en produits chimiques renouvelables à Rotterdam



MONTRÉAL, February 16, 2018 /PRNewswire/ -- Premier projet du genre en Europe à fournir une solution alternative durable pour les plastiques non recyclables et les autres déchets mixtes  Un consortium d'entreprises formé d'Air Liquide, d'AkzoNobel Specialty Chemicals, d'Enerkem et du Port de Rotterdam a signé une entente d'élaboration de projet couvrant les investissements initiaux pour une installation à la fine pointe qui convertira des déchets en produits chimiques renouvelables à Rotterdam. Ce sera le premier établissement du genre en Europe à fournir une solution alternative durable pour les déchets non recyclables, transformant les matières plastiques et d'autres déchets mixtes en produits à valeur ajoutée.

Les investissements initiaux, qui couvrent l'ingénierie détaillée, la création d'une coentreprise attitrée et le processus d'obtention de permis, s'élèveront à neuf millions d'euros. Le consortium vise à prendre la décision finale relative aux investissements pour le projet, d'une valeur estimée de 200 millions d'euros, plus tard en 2018, et a désigné la Dutch Rabobank en tant que conseillère principale pour le processus de financement.

La réalisation du projet est soutenue par le ministère néerlandais des Affaires économiques et du Climat, qui a accepté de créer des mécanismes et une réglementation qui permettront de mettre pleinement en œuvre cette technologie afin de soutenir la transition des Pays-Bas vers une économie à faible empreinte carbone. Le projet de transformation de déchets en produits chimiques est également soutenu par la Ville de Rotterdam, la province de Zuid-Holland et l'agence de développement régional InnovationQuarter.

L'établissement transformera 360 000 tonnes de déchets en 220 000 tonnes (270 millions de litres) de méthanol « vert ». À titre d'équivalent, cela représente les déchets annuels totaux de plus de 700 000 foyers et une réduction des émissions de CO2 d'environ 300 000 tonnes.

« Il s'agit d'un important jalon pour le projet et d'un grand pas vers l'établissement d'une industrie chimique circulaire durable, a affirmé Marco Waas, directeur, Recherche et développement et Innovation d'AkzoNobel Specialty Chemicals, qui dirige le comité de gouvernance du consortium. L'entente survient à un moment opportun, vu les défis actuels en matière de recyclage de plastique en Europe. Nous pouvons transformer des déchets non recyclables en méthanol, une matière première essentielle pour de nombreux produits courants, y compris le carburant de transport à faible empreinte carbone. Non seulement peut-on s'en servir dans les chaînes d'approvisionnement actuelles et remplacer les sources fossiles, mais on évite également des émissions de CO2 qui seraient autrement produites lors de l'incinération des déchets. »

La nouvelle installation sera construite dans la zone Botlek du Port de Rotterdam et utilisera la technologie exclusive d'Enerkem. L'usine transformera les déchets mixtes non recyclables, y compris les matières plastiques, en gaz synthétique, puis en méthanol propre qui sera utilisé dans l'industrie des produits chimiques ainsi que dans le secteur des transports. Aujourd'hui, le méthanol est habituellement produit à partir de gaz naturel ou de charbon. L'usine sera dotée de deux chaînes de production, soit deux fois la capacité de traitement de l'usine à échelle commerciale d'Enerkem à Edmonton, au Canada. Elle bénéficiera des infrastructures à la fine pointe du Port de Rotterdam ainsi que des synergies avec Air Liquide (grandes industries), qui fournira l'oxygène nécessaire et, en collaboration avec AkzoNobel, qui fournira l'hydrogène produite dans ses installations locales. Enfin, AkzoNobel sera également un client pour le méthanol.

« Voilà une autre étape importante et prometteuse qui nous rapproche de la construction de notre toute première bioraffinerie de pointe en Europe en 2018, a commenté Vincent Chornet, président et chef de la direction d'Enerkem. Au sein de ce consortium novateur, Enerkem agira à titre de fournisseur de la technologie, d'entrepreneur principal et de partenaire financier du projet. »

À propos d'Enerkem 

Enerkem produit des biocarburants avancés et des produits chimiques verts à partir de déchets. Sa technologie de rupture exclusive lui permet de convertir les matières résiduelles urbaines non recyclables et non compostables en méthanol, en éthanol ainsi qu'en d'autres produits chimiques largement utilisés. Enerkem, dont le siège social est à Montréal, au Québec (Canada), exploite une usine commerciale à pleine échelle en Alberta, ainsi qu'un centre d'innovation au Québec. Les installations d'Enerkem sont construites à partir de systèmes préfabriqués basés sur l'infrastructure modulaire de l'entreprise qui peut être déployée à l'échelle mondiale. La technologie d'Enerkem est un exemple probant de la façon dont une véritable économie circulaire peut être réalisée, en contribuant à la diversification du portefeuille énergétique et à la fabrication de produits courants plus écologiques tout en offrant une solution de rechange intelligente et durable à l'enfouissement et à l'incinération.

http://www.enerkem.com

Relations avec les médias :
Pierre Boisseau
Directeur principal
Communications et Marketing, Enerkem inc.
+1-514-875-0284
pboisseau@enerkem.com




Article précédent
Article suivant

> Article écrit le 2018-02-16 par Enerkem Inc.

Cet article a été consulté: 49 fois

Notes :

Source : PR Newswire

Publicité

Contenu relatif

: dernières actualités

Publicité
Les + lues: Actualités

Plus encore:

---

Suivez nous...

google plus Facebook twitter Newsletter

---


---

Plan du site

Dictionnaire

Emploi

Petites annonces

Librairie