Publicité

---

Actualités industrie environnement
2017-09-02
Clôture de la Semaine mondiale de l'eau : les valeurs de l'eau doivent être mieux comprises

Clôture de la Semaine mondiale de l'eau : les valeurs de l'eau doivent être mieux comprises



STOCKHOLM, September 2, 2017 /PRNewswire/ --

Il est essentiel de comprendre et reconnaître les nombreuses et diverses valeurs de l'eau pour pouvoir améliorer son efficacité. Il s'agit d'une étape indispensable car de plus en plus de personnes doivent partager l'eau douce limitée de la planète.   

La Semaine mondiale de l'eau s'est achevée vendredi, et a accueilli plus de 3 200 participants de 133 pays.

L'eau constitue la ligne de vie de notre civilisation. Sans elle, il n'y a aucun espoir de subvenir aux besoins des ménages, des industries, de la production d'aliments et d'énergie, ou d'institutions clés comme les hôpitaux.

L'augmentation de la population mondiale crée une demande accrue en eau douce. Les changements climatiques, en générant davantage de sècheresses et d'inondations dévastatrices, intensifient encore la pression sur nos ressources communes en eau. L'accès à l'eau salubre est nécessaire à la mise en œuvre de l'agenda mondial du développement.

« À mesure qu'elle se raréfie, nous devons reconnaître les nombreuses valeurs liées à l'eau, qu'elles soient économiques, sociales, environnementales, culturelles ou religieuses. Je suis convaincu qu'en revalorisant l'eau, nous pouvons développer une compréhension plus approfondie et davantage de respect pour cette précieuse ressource, et ainsi mieux nous préparer à l'utiliser de façon plus efficace », a déclaré Torgny Holmgren, directeur exécutif du SIWI.

Tout au long de la Semaine mondiale de l'eau, des liens ont été établis entre les différentes valeurs de l'eau, y compris sa valeur monétaire. « Je pense que nous verrons des structures tarifaires plus diverses à l'avenir, permettant une utilisation plus économique et efficace », a ajouté M. Holmgren.

Nomvula Mokonyane, ministre de l'Eau et de l'Assainissement en Afrique du Sud, a souligné la nécessité d'adopter de nouvelles technologies. « Nous ne pouvons pas nous permettre de continuer à faire ce que nous faisions et nous attendre à voir un résultat différent demain. Nous devons faire preuve d'audace ! », a-t-elle expliqué.

Mark Watts du C40, qui rassemble les maires des villes, a parlé des risques auxquels les grandes villes sont confrontées : « La perturbation de l'écoulement de l'eau est souvent le premier signe d'impacts climatiques graves et 70 % de nos villes membres constatent déjà les conséquences négatives importantes des changements climatiques. 64 % de nos villes membres sont confrontées à un risque significatif d'inondations de surface et d'inondations éclairs », a-t-il commenté.

Pendant la Semaine mondiale de l'eau, le Stockholm Junior Water Prize (Prix de l'eau junior de Stockholm) a été décerné à Ryan Thorpe et Rachel Chang (États-Unis) par S.A.R. la princesse héritière Victoria de Suède. Le Stockholm Water Prize (Prix de l'eau de Stockholm) a quant à lui été décerné au professeur Stephen McCaffrey (États-Unis), par S.M. le Roi Charles XVI Gustave de Suède, président d'honneur du Prix.

Pour de plus amples informations concernant la Semaine mondiale de l'eau et le Stockholm International Water Institute (Institut international de l'eau de Stockholm) : http://www.worldwaterweek.org et http://www.siwi.org

Contact : Rowena Barber, rowena.barber@siwi.org, +46-8-1213-6039  




Article précédent
Article suivant

> Article écrit le 2017-09-02 par Stockholm International Water Institute (SIWI)

Cet article a été consulté: 44 fois

Notes :

Source : PR Newswire

Publicité

Contenu relatif

: dernières actualités

Publicité
Les + lues: Actualités

Plus encore:

---

Suivez nous...

google plus Facebook twitter Newsletter

---


---

Plan du site

Dictionnaire

Emploi

Petites annonces

Librairie