Publicité

---

Actualités industrie bâtiment
2015-11-23
Centrales Next crée la première centrale virtuelle en France

Centrales Next crée la première centrale virtuelle en France



PARIS, November 23, 2015 /PRNewswire/ --

 - Ensemble nous sommes des gigawatts - Centrales Next fait des énergies renouvelables une source d'énergie plus rentable

A quelques jours de la COP21, Centrales Next s'installe en France avec un système de mise en réseau digitale des énergies renouvelables. Son but : améliorer l'intégration des énergies renouvelables au marché et réseau électriques. Centrales Next construit en France un réseau de petites et moyennes installations électriques et revend leur électricité. Ainsi faisant, Centrales Next fonde la première centrale virtuelle en France - basée avant tout sur les énergies renouvelables.

Qu'il s'agisse d'énergie éolienne, issue du biogaz, solaire ou hydraulique - les exploitants des centrales pourront, à partir du 1er janvier 2016, revendre leur électricité directement à la bourse de l'électricité avec Centrales Next. Le cadre légal autorisant l'activité de « vente directe » est proposé par la « loi de la transition énergétique pour la croissance verte». Il permet aux exploitants d'avoir une alternative à l'obligation d'achat gérée par EDF pour revendre leur électricité. A partir de 2016, les exploitants pourront également commercialiser leur électricité à la bourse de l'électricité par l'intermédiaire d'un opérateur de marché professionnel appelé « agrégateur ».

Tous les exploitants ont cette possibilité - qu'il s'agisse de centrales existantes ou de nouvelles installations. Jusqu'ici, les exploitants recevaient une rémunération fixe (le tarif d'obligation d'achat) pour leur production électrique. La « loi sur la transition énergétique pour la croissance verte » leur donne la possibilité, à travers la vente directe de l'électricité à la bourse, de réaliser des bénéfices supplémentaires : par la vente directe, les exploitants des installations perçoivent un « complément de rémunération », composé des revenus boursiers générés par l'opérateur de marché, d'une prime de marché et d'une prime de gestion. Au total, la somme des gains ainsi générés atteint des montants pouvant dépasser celui du tarif d'obligation d'achat actuel. Centrales Next garantit à ses clients des revenus à minimum équivalents à ceux obtenus dans le cadre du tarif d'obligation d'achat. Ainsi, aucune perte n'est possible pour les clients.

Grâce à une technique moderne de contrôle à distance, les énergies renouvelables peuvent également devenir acteurs sur le marché de régulation du réseau, et ainsi contribuer à maintenir la stabilité de la fréquence sur le réseau. Les premières discussions, telle que la mise à disposition d'une puissance flexible auprès du gestionnaire des réseaux de transport français RTE, ont déjà eu lieu.

« Avec sa décision d'une croissance forte des énergies renouvelables, le gouvernement français a mis en place de fortes incitations pour aider à la réforme du système énergétique. Nous souhaitons accompagner cette évolution dès le début. Nous sommes convaincus que la mise en réseau et la flexibilité définiront le marché de l'énergie de demain » commente Laure Biévelez, directrice commerciale France de Centrales Next.

Contact:
Centrales Next SAS
Laure Bievelez
170 rue Raymond Losserand
75014 Paris
Téléphone : +33-(0)1-83-75-48-51
Email : contact@centrales-next.fr


Article précédent
Article suivant

> Article écrit le 2015-11-23 par Centrales Next SAS

Cet article a été consulté: 37 fois

Notes :

Source : PR Newswire

Publicité

Contenu relatif

: dernières actualités

RSS

Je m'abonne aux flux Rss Batiment

Publicité
Actualités Batiment

Les dernières:

---

---

---

---
---
Votre avis

Nam id mauris quis sapien tristique suscipit et et odio?

Vestibulum vitae urna id neque vulputate dictum.

Vestibulum vitae urna id neque vulputate dictum.

Vestibulum vitae urna id neque vulputate dictum.

Plan du site

Dictionnaire

Emploi

Petites annonces

Librairie