Publicité

---

Actualités industrie agriculture
2011-12-07
Selon Celeres, les surfaces transgéniques auront augmenté de 20,9 % au moment des prochaines récoltes au Brésil

Selon Celeres, les surfaces transgéniques auront augmenté de 20,9 % au moment des prochaines récoltes au Brésil

SAO PAULO, December 8, 2011 -- - Celeres indique que la superficie les cultures génétiquement modifiées devrait atteindre 31,8 millions d'hectares au cours de la récolte 2011/2012 ; progression du maïs cultivé à partir de technologies de gènes combinés La superficie ensemencée avec des cultures transgéniques sera, au cours de la saison 2011/2012, 20,9 % supérieure à la dernière récolte, d'après le deuxième rapport de suivi sur l'adoption des récoltes biotechnologiques pour la saison 2011/12, publié aujourd'hui par Celeres.

D'après les prévisions de ce rapport spécialisé sur l'économie agricole, la surface des récoltes de soja, maïs et coton transgéniques devrait atteindre 31,8 millions d'hectares au cours de la saison. Cela constitue un nouveau record en matière d'adoption de la biotechnologie agricole au niveau national.

Cette étude se penche sur la période entre le moment où les producteurs décident ce qu'ils vont planter et le commencement des plantations. Compte tenu de la conjoncture actuelle favorable, les chiffres de l'étude dépassent les prévisions de Celeres qui, au mois d'août, estimait à 30,5 millions d'hectares la superficie des récoltes transgéniques au cours du cycle actuel. « Cette augmentation illustre la bonne santé du secteur agricole brésilien ainsi que la confiance des producteurs qui misent sur les variétés transgéniques car certains de leur rentabilité », explique Anderson Galvao, associé principal de Celeres et coordinateur de l'étude.

Le soja continue de représenter la part la plus importante de la superficie transgénique : il y a aura plus de 21,4 millions d'hectares de culture de soja transgénique au cours de la prochaine récolte, soit une augmentation de 16,7 % par rapport à la récolte précédente. La région du centre et de l'ouest continue d'être la plus importante productrice de soja transgénique avec 42,7 % de la superficie totale pour cette récolte (9,1 millions d'hectares). La région du sud est la deuxième avec 40,4 % de la superficie totale (8,7 millions d'hectares).

La superficie de coton transgénique augmentera aussi et devrait atteindre 469 000 hectares, soit une augmentation de 32,2 % par rapport à la récolte précédente. Là aussi, la région du centre et de l'ouest est en première position avec 54,6 % de la superficie totale consacrée au coton transgénique (256 000 hectares).

Maïs : progression rapide des variétés cultivées à partir de technologies de gènes combinés En ce qui concerne le maïs, l'étude prend en considération à la fois la récolte d'été, qui est plantée entre novembre 2011 et janvier 2012, et la récolte d'hiver qui ne commence qu'en mars. Les chiffres pour cette récolte n'ont pas encore été déterminés mais M. Galvao pense que la tendance sera aussi à la hausse et ce de façon considérable. En ajoutant les deux récoltes, deux tiers (67,3 %) de la superficie totale plantée en maïs au Brésil seront plantés en maïs transgénique, représentant un total de 9,9 millions d'hectares, soit une augmentation de 32 % par rapport à la période 2010/11. La récolte d'été devrait représenter 4,9 millions d'hectares, soit 45,5 % de la superficie totale plantée en maïs, ce qui constitue une augmentation de 1,5 million d'hectares par rapport à la récolte d'été 2010/2011. La région du nord abrite la plus grande partie des récoltes de maïs transgénique avec 2,2 millions d'hectares (43,9 % de la superficie plantée en maïs transgénique) suivi du sud-est avec 1,4 million d'hectares ou 29,9 % de la superficie cultivée avec des hybrides biotechnologiques.

D'après Celeres, la nouvelle tendance en matière de maïs transgénique est l'adoption rapide de variétés avec des technologies de gènes combinés (ou gènes empilés, hybrides résistant aux insectes et tolérant les herbicides) dont la vente a commencé cette année. Les hybrides résistant aux insectes sont les plus populaires et devraient représenter 4,9 millions d'hectares. Toutefois la superficie des variétés à gènes empilés devrait atteindre 4,4 millions d'hectares en 2011/2012 et devrait représenter la part la plus importante des prochaines récoltes, à la fois pour la récolte d'hiver 2011/2012 mais aussi pour tout 2012/2013.

Selon M. Galvao, il convient de noter qu'il n'y a pratiquement aucune restriction commerciale à la croissance du maïs transgénique. « La dispersion géographique de l'adoption de la biotechnologie pour la culture du maïs est une indication de cette tendance », estime-t-il. D'un autre côté, l'étude indique que l'adoption est moins importante dans les régions du nord et du nord-est et est à l'origine d'un certain déséquilibre technologique parmi les producteurs. « Nous avons toujours besoin de politiques publiques qui facilitent l'accès des petits producteurs de ces régions à la biotechnologie et qui sont à la base de l'amélioration des revenus », conclut-il.  

Une troisième étude sur l'adoption de la biotechnologie pour cette récolte est prévue en avril. Vous pouvez découvrir toute l'étude en consultant : http://www.celeres.com.br/1/english/RelBiotecBrasil_1103_eng.pdf


Article précédent
Article suivant

> Article écrit le 2011-12-07 par Celeres

Cet article a été consulté: 388 fois

Notes :

À propos de Celeres

Fondé en 2002 et basé à Uberlandia dans l'état du Minas Gerais, Celeres fournit des services de veille économique, de conseil en investissement, de conseil stratégique et de planification rurale. Ses consultants, dont la mission consiste à comprendre comment les tendances rurales se traduisent au niveau national, sont une source d'informations fréquente pour les entreprises, les administrations et la presse. Suite à la création de Celeres Ambiental en 2007, qui se consacre aux études et aux projets sur l'environnement, et à celle de Celeres Farm Services en 2010 pour la gestion technologique, Grupo Celeres est devenue une des sociétés conseil les plus respectées du Brésil dans le secteur agricole. Veuillez consulter http://www.celeres.com.br.

Source : PR Newswire

Publicité

Contenu relatif

RSS

Je m'abonne aux flux Rss Agriculture

Publicité
Actualités Agriculture

Les dernières:

---

---

---

---
---
Votre avis

Nam id mauris quis sapien tristique suscipit et et odio?

Vestibulum vitae urna id neque vulputate dictum.

Vestibulum vitae urna id neque vulputate dictum.

Vestibulum vitae urna id neque vulputate dictum.

Plan du site

Dictionnaire

Emploi

Petites annonces

Librairie