Publicité

---

Actualités industrie agriculture
2013-08-13
De nouveaux arguments scientifiques plaident en faveur d'une utilisation industrielle des cultures alimentaires

De nouveaux arguments scientifiques plaident en faveur d'une utilisation industrielle des cultures alimentaires

BERLIN, August 13, 2013 /PRNewswire/ -- Le choix des matières premières doit se baser uniquement sur l'efficacité et la durabilité

Le nova-Institute a récemment publié un article sur l'utilisation des matières premières agricoles dans les applications industrielles, contribuant à éclairer le débat public autour de l'utilisation industrielle controversée des cultures alimentaires, encore appelées matières premières de première génération. La conclusion principale affirme que l'efficacité et la durabilité évaluées sur la base du cas par cas devraient constituer le seul critère dans le choix des matières premières utilisées. L'institut souligne par ailleurs que le véritable problème est la disponibilité des terrains pour la culture de la biomasse à des fins variées.

     (Photo: http://photos.prnewswire.com/prnh/20130813/633945-INFO )

L'article fait référence à des études qui révèlent que, même après avoir satisfait la demande alimentaire de la population mondiale en constante augmentation, il resterait suffisamment de terres arables disponibles à des fins autres que la production alimentaire. La meilleure utilisation de ces terres est réalisée en prenant en compte l'efficacité de la terre pour des cultures différentes. Les études montrent que de nombreuses cultures alimentaires affichent une meilleure efficacité de la terre que les cultures non alimentaires. Selon l'article, elles nécessitent moins de surface pour produire la même quantité, par exemple de sucre fermentable (couramment utilisé dans les processus biotechnologiques), que les cultures non alimentaires, également appelées matières premières de deuxième génération, à l'instar de la lignocellulose.

« L'efficacité et la durabilité devraient être les principaux critères pour définir les matières premières renouvelables utilisées à des fins industrielles, notamment pour la production de bioplastiques », a affirmé Hasso von Pogrell, directeur général d'European Bioplastics, qui accueille l'article comme une contribution bienvenue au débat. « Si l'industrie venait à négliger l'utilisation des matières premières de première génération à l'heure actuelle, cela nuirait à la société et à l'environnement », a-t-il ajouté. « En plus d'être plus efficace actuellement, l'utilisation des cultures alimentaires à des fins industrielles offre l'avantage majeur de pouvoir réaffecter ces cultures à un usage alimentaire en temps de crise. »

European Bioplastics est favorable à la promotion de l'utilisation des matières premières de deuxième, et même de troisième, génération à des fins industrielles. Toutefois, dans la mesure où les cultures alimentaires demeurent souvent largement la matière première la plus efficace, discréditer leur utilisation serait malavisé et constituerait une étape dans la mauvaise direction pour atteindre les objectifs de durabilité de la Commission européenne. « Ce débat souvent très émotif doit être orienté vers une discussion davantage basée sur les faits », a poursuivi M. von Pogrell. « Nous utilisons actuellement seulement 2 % de la superficie agricole mondiale pour cultiver des matières premières destinées à la production de matériaux et seulement 0,006 % pour la production de bioplastiques, par rapport à 98 % pour l'alimentation humaine ou animale et en tant que pâturages », a-t-il conclu.

Ces conclusions font écho à une étude récemment publiée par la Banque mondiale, selon laquelle la hausse des prix des denrées alimentaires est largement influencée par le prix du pétrole. Les biocarburants et, par extension, les bioplastiques, jouent un rôle négligeable dans ce phénomène. L'étude examinait également les produits alimentaires tels que le maïs, le blé, le riz, le soja et l'huile de palme et comparait le prix des matières premières aux prix de l'énergie, aux taux de change, aux taux d'intérêt, à l'inflation et au ratio stock-utilisation pour déterminer lequel de ces facteurs a le plus d'impact sur les prix des denrées alimentaires.

Pour tout complément d'information, veuillez consulter la brochure « facts & figures » (faits et chiffres) d'European Bioplastics : http://ots.de/5uDDQ

Un graphique contenant des informations sur l'utilisation des terres est également présenté en qualité d'impression à l'adresse :

http://en.european-bioplastics.org/download/labelling/EuBP_Land_use_2013.jpg

Téléchargez l'article du nova-Institute « Food or non-food: Which agricultural feedstock are best for industrial uses? » (Cultures alimentaires ou non alimentaires : quelles matières premières agricoles sont les plus adaptées aux utilisations industrielles) : http://www.bio-based.eu/policy/index.php


Article précédent
Article suivant

> Article écrit le 2013-08-13 par European Bioplastics

Cet article a été consulté: 300 fois

Notes :

European Bioplastics est une association représentant les intérêts de l'industrie des bioplastiques tout au long de la chaîne de valeur en Europe. Ses membres produisent, raffinent et distribuent des bioplastiques, c'est-à-dire des matières plastiques biodégradables et/ou d'origine biologique. Pour plus de renseignements, rendez-vous sur : http://www.european-bioplastics.org



Source : PR Newswire

Publicité

Contenu relatif

: dernières actualités

RSS

Je m'abonne aux flux Rss Agriculture

Publicité
Actualités Agriculture

Les dernières:

---

---

---

---
---
Votre avis

Nam id mauris quis sapien tristique suscipit et et odio?

Vestibulum vitae urna id neque vulputate dictum.

Vestibulum vitae urna id neque vulputate dictum.

Vestibulum vitae urna id neque vulputate dictum.

Plan du site

Dictionnaire

Emploi

Petites annonces

Librairie