Publicité

---

Actualités industrie agriculture
2012-02-23
Bill Gates appelle à une réponse internationale pour aider les agriculteurs pauvres aux exploitations obsolètes et inefficaces, et expose les changements nécessaires pour nourrir les 1 milliard de personnes souffrant de la faim

Bill Gates appelle à une réponse internationale pour aider les agriculteurs pauvres aux exploitations obsolètes et inefficaces, et expose les changements nécessaires pour nourrir les 1 milliard de personnes souffrant de la faim

ROME, February 23, 2012 -- Annonce de près de 200 millions de dollars de nouvelles subventions destinées à l'agriculture, portant la contribution totale de la fondation à plus de 2 milliards de dollars Bill Gates, co-président de la Fondation Bill & Melinda Gates, a déclaré à la communauté agricole internationale qu'elle n'était pas parvenue à fournir l'aide nécessaire et opportune aux petits agriculteurs issus des pays en développement.

Dans un discours prononcé au Fonds international pour le développement agricole (FIDA), M. Gates a demandé aux organismes des Nations Unies chargés de la lutte contre la pauvreté et la faim de s'unir autour d'un objectif global commun pour que la croissance durable de la productivité guide et mesure leurs efforts.

« Si vous vous souciez des plus pauvres, vous vous souciez de l'agriculture, » a déclaré M. Gates. « Les investissements en agriculture constituent les meilleures armes pour lutter contre la faim et la pauvreté, et ils ont contribué à améliorer la vie de milliards de personnes. La communauté agricole internationale doit être plus innovante, coordonnée, et focalisée, pour apporter de l'aide à un nombre croissant d'agriculteurs en situation de pauvreté. Si nous y parvenons, nous serons en mesure de réduire considérablement la souffrance et de bâtir une autosuffisance. » M. Gates a déclaré au FIDA, au Programme alimentaire mondial (PAM), et à l'Organisation pour l'Alimentation et l'Agriculture (OAA) que l'approche employée aujourd'hui afin de lutter contre la pauvreté et la faim était dépassée et inefficace. Il a encouragé ces organisations alimentaires à s'engager sur un objectif concret et mesurable destiné à accroître la productivité agricole et à favoriser un système de feuilles de résultats publiques, afin de maximiser la transparence à leur égard, à celui des donateurs, et à celui des pays qu'ils soutiennent.

« L'objectif est de passer des quelques exemples fructueux à des améliorations durables de la productivité pour sortir des centaines de millions de personnes de la pauvreté, » a déclaré M. Gates. « Si nous entendons atteindre cet objectif, nous devons le partager ensemble. Nous devons nous coordonner dans sa poursuite. Nous devons adopter des moyens de travail plus innovants pour y parvenir. Et nous devons être prêts à ce que nos résultats soient mesurés. » Le nombre de personnes dans le monde souffrant de la faim a atteint la barre du milliard, et les prix alimentaires mondiaux qui commençaient à retomber en juillet dernier (signe d'un certain soulagement), commencent à grimper à nouveau.

D'après les estimations, les petits agriculteurs d'Asie du Sud et d'Afrique sub-saharienne pourraient respectivement doubler ou presque tripler leurs rendements dans les 20 prochaines années. L'augmentation durable de la productivité pourra permettre à 400 millions de personnes de sortir de la pauvreté.  

« L'histoire nous a montré ce qui était possible lorsque les populations pouvaient cultiver suffisamment de nourriture. Si nous voulons transformer la vie des peuples en Afrique, nous devons concentrer nos efforts sur l'augmentation de la productivité agricole, en créant des marchés et en faisant de l'agriculture un business et non une activité de développement, » a déclaré Akin Adesina, Ministre de l'agriculture et du développement rural au Niger. M. Gates a également annoncé près de 200 millions de dollars de subventions, ce qui porte à plus de 2 milliards de dollars la contribution de la fondation pour les petits agriculteurs depuis le début du programme agricole en 2006. La fondation adopte une approche globale destinée à soutenir les petits agriculteurs afin de rendre durable les progrès de lutte contre la faim et la pauvreté pour l'économie et l'environnement.

Cette somme d'argent servira à financer des projets de développement agricole qui produisent d'ores et déjà d'excellents résultats pour les agriculteurs, dans le but d'aider des millions de petits agriculteurs à sortir de la pauvreté. Ce réinvestissement sera destiné à des projets qui ont déjà :

contribué au lancement de 34 nouvelles variétés de maïs résistantes à la sécheresse inoculé des vaccins à des dizaines de millions d'animaux d'élevage formé plus de 10 000 agro-commerçants pour équiper et former les agriculteurs

Les nouvelles subventions de la fondation permettront de soutenir :

l'élimination des obstacles entre les sexes afin que les agricultrices puissent accroître leur productivité le contrôle de la contamination qui affecte 25 pour cent des cultures vivrières mondiales la création d'un système innovant destiné à surveiller les effets de la productivité agricole sur la population et l'environnement

« Lorsque Melinda et moi-même avons créé notre fondation il y a dix ans, nous avons tout d'abord axé nos efforts sur les inégalités en matière de santé mondiale. Toutefois, en passant davantage de temps à étudier les maladies de la pauvreté, nous nous sommes rendu compte que la plupart des personnes les plus pauvres dans le monde étaient de petits agriculteurs. La conclusion était évidente. Ils pourraient sortir leurs familles de la pauvreté en cultivant davantage de nourriture, » a expliqué M. Gates. La trente-cinquième session du Conseil des gouverneurs du FIDA, intitulée : « La petite agriculture durable : nourrir le monde, protéger la planète, » a offert une tribune aux gouvernements et à la communauté de développement agricole pour discuter des moyens qui permettraient d'accroître de 70 pour cent la quantité de nourriture d'ici 2050 afin de nourrir une population croissante et de plus en plus urbanisée. « Le FIDA travaille dans des zones reculées sur lesquelles peu de partenaires au développement se sont aventurés, pour aider les agriculteurs pauvres à augmenter non seulement leurs rendements mais également leurs revenus, » a déclaré Kanayo F. Nwanze, président du FIDA. « Le développement échoue lorsqu'il est imposé par en haut. L'approche ascendante du FIDA aide les agriculteurs à bâtir de solides organisations leur permettant d'obtenir davantage de pouvoir sur le marché et de renforcer leur voix dans les décisions qui affectent leurs vies afin qu'ils puissent gagner plus, manger mieux, et offrir une instruction à leurs enfants. »

Les subventions annoncées aujourd'hui comprennent : Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA) - Programme des Systèmes de Semences en Afrique (PASS) : phase 2 Cette subvention de 56 millions de dollars contribuera à accroître la disponibilité et l'accessibilité des variétés de semence plus résistantes et à plus haut-rendement des cultures vivrières importantes en Afrique sub-saharienne, pour accroître la productivité et améliorer les moyens de subsistance des petits exploitants agricoles. L'objectif final de PASS consiste à concevoir un développement durable et prospère de produits nationaux ainsi qu'un système de livraison destinés à servir les petits exploitants agricoles.


Article précédent
Article suivant

> Article écrit le 2012-02-23 par Bill & Melinda Gates Foundation

Cet article a été consulté: 972 fois

Notes :

CARE - Pathway to secure livelihoods (La voie vers une garantie des moyens de subsistance)

La fondation investit 15 millions de dollars destinés à accroître la productivité et l'autonomisation des agricultrices dans des systèmes agricoles adaptés et plus équitables en Afrique sub-saharienne et en Asie du Sud. Ce programme d'une durée de cinq ans et appliqué dans six pays vise à mettre en place et à tester un modèle solide de « moyens de subsistance graduels », qui s'appuie sur la puissance des économies de la communauté et des groupes de producteurs pour accroître la productivité agricole des agricultrices pauvres et assurer sur le long terme un accès et un contrôle sur les ressources agricoles clés. Pour plus d'informations, veuillez contacter Nicole Harris, nharris@care.org, Tél : +1-404-979-9503.

Vous trouverez un communiqué sur le lien suivant : http://www.care.org/newsroom/articles/2012/02/CARE-Pathways-Program-Announced-20120223.asp

Conservation International - Integrated Monitoring System for Ecosystem Services in African Agricultural Landscapes (Système de surveillance intégré pour les services éco-systémiques des paysages agricoles africains)

La fondation financera un projet de 10 millions de dollars sur trois ans, destiné à fournir des informations scientifiques nouvelles et intégrées qui aideront les décideurs, les organisations, les scientifiques, et les agriculteurs africains à améliorer leur prise de décision à l'égard des pratiques et des politiques agricoles afin d'encourager une croissance durable agricole, tout en préservant les ressources naturelles et en réduisant la pauvreté.


Vous trouverez un communiqué sur le lien suivant : http://www.conservation.org/africanmonitoringsystem

Global Alliance for Livestock Veterinary Medicines (GALVmed) (Alliance mondiale pour les médicaments vétérinaires destinés à l'élevage) - Protecting Livestock, Saving Human Life (Protéger les animaux d'élevage, sauver des vies humaines): phase 2

Dans un projet cofinancé par le Département britannique pour le développement international (DFID) destiné à améliorer la santé du bétail, la fondation fournit une subvention de 41 millions de dollars sur cinq ans afin de soutenir le développement et la délivrance de vaccins, médicaments, et diagnostics vétérinaires clés pour les agriculteurs pauvres de l'Afrique sub-saharienne et de l'Asie du Sud. Cette subvention est principalement destinée aux maladies affectant essentiellement les bovins, les ovins, les caprins et les volailles.

Institut international de recherche sur la culture des zones tropicales semi-arides - Tropical Legumes II (TL2) (Légumes tropicaux II) : phase 2

La fondation apportera 21 millions de dollars sur trois ans afin de développer des variétés de légumes améliorées et capables de résister à la sécheresse, aux maladies et aux insectes, dans le but de réduire le nombre de mauvaises récoltes chez les petits exploitants d'Inde, du Bengladesh, et de 13 pays d'Afrique. Le projet Tropical Legumes II (TLII) reposera sur une amélioration de la datation et de l'identification de nouvelles variétés d'arachide, de niébé, de haricot commun, de pois-chiche, de pois d'Angole et de soja.


Centre international pour l'amélioration du Maïs et du Blé (CIMMYT) - Un maïs résistant à la sécheresse pour l'Afrique : phase 3

Totalisant 33 millions de dollars, ces subventions sur cinq ans contribueront au développement de variétés de maïs résistant à la sécheresse, qui permettra de réduire le risque de mauvaises récoltes et d'améliorer la vie de sept millions de fermes familiales en Afrique sub-saharienne. Pendant cette phase, le projet reposera sur le progrès et l'expansion, l'accélération et l'optimisation des programmes de récoltes et des systèmes de semis.

Le Meridian Institute - Un Partenariat en faveur du Contrôle de l'Aflatoxine en Afrique (PACA)

Avec plus de 20 millions de dollars de subventions sur cinq ans, la fondation espère contrôler la présence de l'aflatoxine, un champignon mortel, dans les cultures de huit pays africains, en développant un partenariat situé en Afrique et dirigé par les Africains, destinés à mettre en place des projets de contrôle de l'aflatoxine, ainsi qu'en sensibilisant le public sur les impacts financiers et sanitaires de cette toxine cancérigène.

À propos de la Fondation Bill & Melinda Gates

Guidée par sa croyance en l'égalité de la valeur de chaque vie, la Fondation Bill & Melinda Gates travaille à aider tout un chacun à mener une vie saine et productive. Dans les pays en développement, la Fondation s'emploie à améliorer la santé des habitants grâce à des vaccins et autres outils de nécessité vitale, et à leur donner une chance de sortir de la faim et de la misère. Aux États-Unis, elle cherche à améliorer significativement l'éducation afin que tous les jeunes aient la possibilité d'exploiter tout leur potentiel. Le siège de la Fondation se situe à Seattle, aux États-Unis, et est dirigée par Jeff Raikes, directeur général, et William H. Gates Sr., coprésident, sous la direction de Bill, Melinda Gates et de Warren Buffett.

Pour en savoir plus sur la Fondation, rendez-vous sur http://www.gatesfoundation.org. Vous pouvez également prendre part aux discussions sur Facebook, Twitter, et sur notre blog http://www.impatientoptimists.org.

Source : PR Newswire

Publicité

Contenu relatif

RSS

Je m'abonne aux flux Rss Agriculture

Publicité
Actualités Agriculture

Les dernières:

---

---

---

---
---
Votre avis

Nam id mauris quis sapien tristique suscipit et et odio?

Vestibulum vitae urna id neque vulputate dictum.

Vestibulum vitae urna id neque vulputate dictum.

Vestibulum vitae urna id neque vulputate dictum.

Plan du site

Dictionnaire

Emploi

Petites annonces

Librairie